Joshua Roy ne s’en fait pas avec la pression médiatique

Lors de la dernière émission du Podcast La Relève, leur invité n’était nul autre que Joshua Roy. Rappelons que le jeune espoir du Canadien a terminé au premier rang des pointeurs de la LHJMQ lors de la saison régulière qui s’est terminée il y a quelques semaines.

Pour Roy, ce titre est un bel honneur à rajouter à son palmarès, mais il ne se mettait pas de pression avec ça et il n’y pensait pas vraiment. L’objectif de Joshua Roy était vraiment d’accomplir une bonne saison avec le Phoenix de Sherbrooke.

D’ailleurs, l’espoir du Canadien démontre qu’il pense avant tout à l’équipe alors que l’accomplissement qui le rend le plus heureux est le premier rang du Phoenix dans sa division.

Lors du dernier match, Roy a complété son premier tour du chapeau dans la LHJMQ. Lors de la dernière partie, il avoue que rendu à cette étape de la lutte pour le premier rang des pointeurs, il souhaitait mettre la main sur le championnat des pointeurs et remporter sa lutte contre William Dufour.

Un autre objectif que Joshua Roy a atteint est le fameux plateau des 50 buts, ce qui est un bel accomplissement pour lui.

En tant que jeune espoir du Canadien, Roy ne s’en fait pas avec la pression médiatique et ne s’occupe pas des médias. Il préfère se concentrer sur son jeu afin de bien performer.

Rappelons que dernièrement, Joshua Roy a signé son premier contrat professionnel avec le Canadien. Lors du processus de négociation avec l’équipe, le joueur du Phoenix de Sherbrooke s’est servi de ce processus comme motivation afin de continuer à bien performer.

L’an prochain, ce sera la LHJMQ ou Montréal pour Joshua Roy. Il arrivera donc prêt pour le prochain camp d’entraînement du Canadien, mais il ne se mettra pas de pression pour faire l’équipe dès la prochaine saison, car il ne souhaite pas sauter d’étapes.

Le joueur du Phoenix de Sherbrooke s’est fait questionner à savoir à quel joueur il comparait son style de jeu. Sa réponse est intéressante alors qu’il compare son style de jeux à John Tavares, et ce, en raison du sens hockey et de son lancer. Pour un choix de cinquième ronde, si Joshua Roy devient seulement qu’une partie de John Tavares ce serait déjà une excellente sélection de la direction du Canadien.

Pour écouter le Podcast La Relève :

Photo gracieuseté – Vincent L. Rousseau/Phoenix de Sherbrooke

  • Les derniers articles
Éric Turbide Administrator
Propriétaire
Auteur
follow me

Eric Turbide est né à Québec en 1992. Il étudie à l’Université Laval au baccalauréat en droit.

Auteur
Publié
9 mois
Categories
Canadiens
Commentaires
Aucun commentaire
Written by Éric Turbide

Eric Turbide est né à Québec en 1992. Il étudie à l’Université Laval au baccalauréat en droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *