Un match sans faute pour le Paris Saint-Germain

Auteur d’un triplé contre le FC Barcelone, Kylian Mbappé assure le Paris Saint-Germain d’être à un pied d’être qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions. 

C’est par la marque de 4-1 que le Paris Saint-Germain remporte son match aller contre le FC Barcelone. En dépit des blessures de deux titulaires importants pour la formation de Mauricio Pochettino, en l’occurrence Angel Di Maria et Neymar, l’entraineur a dû changer sa formation afin d’être prêt pour ce duel tant attendu.

Malgré le fameux épisode de la « Remontada » (4-0 à domicile, puis 1-6 en Catalogne), survenu en 2017, les Parisiens n’ont pas flanché au Camp Nou et ont livré une performance digne de son rang de vice-champion de la Ligue des Champions en 2020.

Alors que l’équipe catalane menait au pointage sur un pénalty accordé à la 27e minute de jeu et converti par Lionel Messi, les hommes de Pochettino n’ont pas arrêté d’appliquer de la pression et on a vu un Kylian Mbappé prendre les rênes de l’attaque francilienne. Cinq minutes après que Messi inscrit son équipe au pointage, le jeune homme de 22 ans se joue de la défense pour remettre les compteurs à zéro.

C’est lors de la deuxième mi-temps que les valves ont explosé pour le PSG. L’attaquant tricolore en a fait voir de toutes les couleurs à la défense centrale barcelonaise qui est décimé par les blessures, mais qui prend le risque de titulariser Gerard Piqué et Sergino Dest qui eux, reviennent tout juste de blessure. Les Blaugranas ont tenté de renverser la vapeur avec des occasions de Griezmann, mais le mal était fait.

Le natif de Bondy, une région parisienne, a non seulement inscrit un triplé en sol catalan, mais devient le premier joueur a enfilé trois buts au Camp Nou depuis Andriy Shevchenko qui a évolué pour le Dynamo de Kiev en 1997. Par ailleurs, il devient le troisième meilleur buteur de l’histoire du club en inscrivant 111 buts et dépasse l’attaquant portugais Pauleta.

Outre le fait que Mbappé a brillé de mille feux, soulignons l’apport offensif du milieu de terrain italien Marco Verratti qui naturellement ne joue pas en tant que meneur de jeu, mais plutôt en tant que relayeur. Sans oublié, Moïse Kean qui a utilisé sa puissance pour inscrit un but qui enfonça les espoirs de la formation de Ronald Koeman.

Le match retour aura lieu le 10 mars au Parc des princes et les Français connaissent le célèbre adage: «Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.» Quoi qu’il en soit, nous aurons le verdict d’ici peu.

 

Crédit photo : La voix du nord

Publié
4 mois
Categories
Soccer
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *