Woods et le Masters | 5e chapitre d’une belle histoire

L’histoire d’amour entre Tiger Woods et le Masters a repris de plus belle au cours de la fin de semaine. Séparé du veston vert depuis le 10 avril 2005, date à laquelle Woods avait remporté son 4e Masters en carrière, il a excellé au cours des quatre rondes du week-end, rappelant le Tigre des beaux jours.

13 avril 1997. Le jeune Tiger Woods, âgé de seulement 21 ans, remet une carte de 69 et enregistre un pointage total de -18 sur les quatre rondes, ce qui lui permet de battre le précédent record du tournoi d’Augusta, détenu par le célèbre Jack Nicklaus. Au terme de la journée, Tiger Woods, habillé d’un polo rouge, enfile pour la première fois de sa carrière le prestigieux veston vert et c’est alors sa quatrième victoire sur le circuit de la PGA.

Quatre ans et 22 tournois gagnés plus tard, Woods complète les quatre rondes du tournoi de 2001 avec un cumulatif de -16, ce qui lui permet d’enfiler le veston vert à nouveau. Il devient le 15e golfeur de l’histoire de la PGA à être vainqueur à deux reprises à Augusta. À ce jour, seuls Bubba Watson et Phil Mickelson ont réussi à réaliser l’exploit depuis 2001.

De retour au tournoi en 2002, Woods ne compte pas céder sa place de champion facilement. Après deux rondes, l’Américain se retrouve à quatre coups du meneur, Vijay Singh. Il termine la troisième journée avec un pointage de -6 et à égalité au sommet à -11. Le lendemain, il devient le troisième joueur de l’histoire du tournoi à être sacré champion lors de deux années consécutives. Il comptait à ce moment trois couronnements.

 

Masters de 2005 : je me souviens

Le Masters de 2005 restera gravé dans la mémoire des partisans de golf. Après les trois premières rondes, Tiger Woods avait alors 3 coups d’avance sur Chris DiMarco, qui occupait le deuxième rang. On se transporte au 16e trou de la quatrième ronde. L’avance de Woods n’est maintenant que d’un seul coup. Alors que la balle de DiMarco se retrouve au milieu du vert, Tiger est quant à lui en position précaire, à quelques pieds du vert. Tout le monde se souviendra du coup d’approche dramatique de Woods. Avec un coup extrêmement difficile à réaliser, Woods envoie sa balle à côté du trou pour qu’elle suive la dénivellation du trou. La balle trouve le fond de la coupe et permet à Tiger d’enregistrer un oiselet, comparativement à son opposant, qui rate son coup roulé.

Vous pouvez visionner le coup ici.

DiMarco amorce alors le 17e trou avec un retard de deux coups. Il réussi cependant l’improbable, et rattrape Woods grâce à un oiselet et une normale, forçant ainsi la prolongation. DiMarco complète le trou supplémentaire avec une normale, et Woods se retrouve avec un roulé d’environ 15 pieds. Comme il a habitué les partisans, Woods sort un lapin de son chapeau et envoie la balle au fond du trou, ce qui lui permet d’enfiler un quatrième veston vert.

Après plusieurs années plus difficiles, notamment marquées par un épisode de tromperie conjugale et parsemées de blessures, Woods effectue un retour sur la scène internationale en 2017. Après plusieurs résultats encourageants, il renoue avec la victoire pour une première fois depuis 2013 en remportant le Tour Championship en septembre 2018.

Son retour au sommet s’est confirmé encore plus cette semaine. Le Tigre a ravivé la flamme de ses supporteurs tout au long du tournoi. Hissé à égalité au 11e rang avec un pointage de -2 après la première ronde, Woods n’a pas fait de faux pas au cours de la fin de semaine. Il a amorcé la ronde finale au deuxième échelon, à deux coups du meneur, Francesco Molinari. Woods a remis une carte de -2, ce qui lui a permis d’éviter la prolongation de peu et de devenir le deuxième golfeur seulement à enfiler le veston vert à cinq occasions. Seul Jack Nicklaus le devance, avec six victoires à Augusta. Fidèle à son habitude pour la journée du dimanche, Tiger Woods portait fièrement… un polo rouge!

 

Notes du Masters 2019

  • Si Woods avait terminé la dernière ronde avec un cumulatif de -12, on aurait eu droit à une prolongation à quatre joueurs.
  • L’Américain Bryson Dechambeau a réalisé le premier trou d’un coup de sa carrière, dimanche, sur le 16e
  • Avec sa victoire, Tiger Woods a empoché la modique somme de 2 070 000 $.
  • Le jeune Québécois de 11 ans, Andy Mac, a remporté une épreuve du concours Drive, Chip & Putt de l’Augusta National.

 

Crédit photo: Time Magazine

  • Les derniers articles

Étudiant en Journalisme au Cégep de Jonquière.
Attitré à la couverture des matchs des Saguenéens de Chicoutimi, dans la LHJMQ.
Animateur de radio à CKAJ, 92.5 Jonquière.
Pour me suivre sur Twitter: @abissonnette_

follow me
Publié
2 semaines
Categories
Golf
Commentaires
Aucun commentaire
Written by Alexandre Bissonnette

Étudiant en Journalisme au Cégep de Jonquière.
Attitré à la couverture des matchs des Saguenéens de Chicoutimi, dans la LHJMQ.
Animateur de radio à CKAJ, 92.5 Jonquière.
Pour me suivre sur Twitter: @abissonnette_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *