Congestion à l’attaque en perspective chez le CH ? | Marco Blier

Les matchs préparatoires et le camp d’entraînement sont enfin terminés dans la LNH, ce qui veut dire que plusieurs formations affichent donc complètes et les équipes finalisent leur préparation en vue de la saison régulière 2018-2019. Pour certaines équipes, cela implique plusieurs décisions importantes concernant leur effectif. On a vu plusieurs joueurs être réclamés au ballottage comme Jean-Sebastien Dea ou Pontus Aberg. D’autres furent échangés comme le défenseur Connor Carrick des Maple Leafs qui jouera pour les Stars cette saison.

Chez nos plus ou moins Glorieux, l’organisation a fait friser bien des poils sur les bras en confirmant, par l’entremise d’une presque gaffe de Claude Julien, que le jeune Jesperi Kotkaniemi fera partit de l’alignement du CH pour commencer la saison. Toutefois, cela annonce un surplus important d’attaquants chez le Canadien, qui en compte maintenant 15 prêts à jouer, maintenant que Andrew Shaw est prêt à un retour au jeu (via Eric Engels)

Qui écopera donc de surplus d’attaquants qu’on pourrait presque tous qualifiés « d’assez bons pour le deuxième ou troisième trio, mais pas pour le premier et trop pour le dernier » ? Par ailleurs, voici comment les trios étaient composés à l’entraînement matinal du Canadien, via Marc-Antoine Godin :

Donc, qui écopera ? Logiquement, le choix s’arrêterait sur Nikita Scherback. Toutefois, pour le renvoyer à Laval, il doit passer par le ballottage et l’organisation ne semble pas vouloir prendre le risque de perde cet ancien choix de première ronde de cette manière, bien qu’il n’ait rien démontré de concluant à ce camp d’entraînement ni depuis le début de sa jeune carrière d’ailleurs. L’autre candidat potentiel pourrait bien être Charles Hudon, qui ne s’est pas présenté avec sa fougue habituelle au camp d’entraînement cette année. Encore une fois, dans son cas, le ballotage serait requis pour l’envoyer au Rocket, lui qui a maintenant un contrat à un volet, et il est presque assuré qu’il serait réclamé au ballotage si l’on y envoyait. Bref, le même problème persiste. Certains mettraient donc la tête de Jacob de la Rose au bûcher, toutefois, à mon avis, il est le type de joueur que tu recherches sur ton quatrième trio ; bon gabarit, responsable dans sa zone, patine bien et capable de tuer des pénalités. Certes, il ne fera pas scintiller la lumière rouge souvent cette saison, mais il est très polyvalent et excelle dans sa zone, atouts qui plaisent beaucoup à coach Julien.

Pour moi, il y a un attaquant du groupe qui ne cadre plus dans les plans du CH. Ironiquement, c’est celui même qui revient au jeu et vient brouiller les cartes, soit Andrew Shaw. Quand Marc Bergevin a fait son acquisition, il y avait un problème d’attitude généralisé chez les joueurs du CH et Shaw a su plaire à ses coéquipiers et à la foule grâce à son grit. Cependant, depuis quelques mois, on voit que Marc Bergevin et Claude Julien sont enfin arrivés en 2018, ce qui fait en sorte que la vitesse et la jeunesse sont priorisées chez les attaquants du CH.

Pour ma part, Shaw ne cadre plus dans cette optique, lui qui a encore 4 saisons à faire, trainant avec lui son imposant contrat de 3,9 M$ annuellement. Bien qu’il ait marqué 20 buts avec les Blackhawks en 2013-2014, je crois qu’on peut facilement s’entendre sur le fait que Shaw n’est pas un joueur qui se démarque par ses habiletés avec la rondelle ou son coup de patin. Son style de jeu est parfait pour un troisième ou quatrième trio et il apporte aussi beaucoup hors glace, j’en conviens, mais à un salaire aussi onéreux, on est en droit de s’attendre un peu plus de lui. Bref, je crois qu’en raison de l’accent misé sur la vitesse et le talent mis par le CH et de son salaire trop généreux, Andrew Shaw n’a malheureusement plus sa place parmi l’offensive du Canadien. D’autant plus que, comme on l’a vu en matchs préparatoires, Max Domi peut amener le même aspect physique que Shaw, appuyé aussi par un certain Brendan Gallagher, qui jouent tous deux à merveille le rôle de petite peste. Je ne vois donc pas Shaw comme indispensable au niveau du fameux « caractère » de l’équipe. Veut-on donc payer 3,9 M$ annuellement pour un joueur de quatrième trio qui a simplement une bonne attitude ? Dans mon cas, la réponse est non. La critique peut sembler sévère envers Shaw, mais je crois que je ne me suis pas encore remis de son acquisition, qui nous a fait passer par-dessus Samuel Girard et/ou Alex DeBrincat, qu’on aurait facilement pu repêcher avec les deux choix de deuxième tour utilisés pour amener Shaw à Montréal. Bref, mon amertume envers cette décision refait surface alors mes commentaires sont un peu subjectifs, vous voilà avertis !

Toutefois, en restant réaliste, je serais très surpris de voir Shaw être laissé de côté ou même quitter l’organisation, Bergevin le voyant encore probablement dans sa soupe. On peut donc penser que soit Scherback ou DLR sera échangé sous peu ou placé au ballottage. Peut-être même que Plekanec ou Hudon passeront quelques matchs, en alternance, sur la galerie de presse en début de saison. On peut aussi penser que Kotkaniemi ne restera pas avec le grand club plus de 9 rencontres, ce qui libérera éventuellement un autre poste à l’attaque, mais ça, c’est un tout autre sujet.

Selon vous, quel attaquant écopera du retour au jeu d’Andrew Shaw ?

 

Crédit photo : NHL.com

Marco Blier Editor
Auteur
Auteur
Publié
2 mois
Categories
Canadiens
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *