Les options pour le CH en vue du marché des agents libres | Marco Blier

Alors que les Penguins et leur capitaine Sidney Crosby visent un troisième titre en autant d’années, que les Capitals tenteront de finalement disputer plus que deux rondes en séries éliminatoires et que les Golden Knights se préparent à nous en mettre plein la vue lors des séries éliminatoires et à soulever leur première coupe Stanley à leur toute première saison dans la LNH, certains clubs, comme le Canadien (un exemple choisi au hasard), préparent plutôt leurs chèques en vue du marché des agents libres qui ouvrira le 1er juillet, jour de déménagement pour plusieurs. On ne se le cachera pas, le CH n’est pas du tout dans la position prévue à ce stade-ci de la saison, lui qui s’apprête à rater les séries pour une deuxième fois en trois ans. Ceci dit, tout le monde a finalement eu la preuve, outre Geoff Molson, que l’alignement que Marc Bergevin a mis sur pied a plus de trous que les rues du centre-ville de Montréal, c’est peu dire. Alors, après une saison qu’on peut maintenant appeler sans gêne de « catastrophique », quel est le plan pour le du grand manitou Bergevin, lui qui s’est vu donner toute la confiance du monde par son propriétaire. Et bien, il est certain qu’il devra faire certaines acquisitions s’il veut habiller une équipe de calibre LNH la saison prochaine. Je vous propose donc d’aller approfondir les différentes options qui seront devant lui lors de ce jour fatidique, où des millions de dollars volent allègrement à gauche et à droite.

Au centre

Commençons par le besoin le plus criant du CH, qui, en toute objectivité, ne possède pas de joueurs de centres de premier ou de deuxième trio dans son alignement. Bien entendu, on peut nourrir sa tendance masochiste en priant pour que Bergevin donne un beau chèque blanc à John Tavares pour qu’il vienne évoluer avec ses compatriotes Shea Weber et Carey Price, mais je préfère rester réaliste et y aller plutôt avec un joueur comme Paul Stastny.

Récemment échangé aux Jets par son ancienne équipe, le futur nouveau Ti-Paul du bleu-blanc-rouge pourrait s’avérer être une excellente acquisition à moindre coût pour le Canadien. S’il évoluait présentement avec le CH, ce serait le meilleur pointeur avec 47 points, devant Brendan Gallagher, qui lui en a 41. Bref, le plan est donc le suivant, on signe Stastny à une somme raisonnable, soit entre 5 et 6 millions et entre 2 à 4 ans, ce qui permettrait au CH de compter sur deux bons trios, un pivoter par Stastny, et l’autre par soit Drouin ou Galchenyuk, dépendamment de qui évolue le mieux à cette position. Par la suite, on reprend Plekanec de nos rivaux torontois, pour le faire évoluer au sein du dernier trio, dans un rôle strictement défensif. Ainsi, le CH aurait une ligne de centre composée de Stastny-Drouin/Chucky-Danault-Plekanec. Moi, ça me va. Certes, j’aimerais mieux voir le nom de Tavares dans cette liste, mais je préfère ne pas trop me faire d’attente, quitte à vivre une belle surprise entre deux déménagements.

À l’aile

Pour ce qui est des ailiers, plusieurs options de qualité se présentent. Dépendamment du budget restant dans la manche du DG, ce qui sera directement influencé par la signature ou non de Tavares, le CH pourrait bien aller se chercher un ou deux ailiers de qualité cet été. Je nomme quelques noms en l’air qui pourraient attirer l’œil de notre cher Marc : David Perron, Evander Kane, James Neal, James van Riemsdyk, Michael Grabner, Rick Nash (à prix réduit) et j’en passe. Ceci dit, je crois que le Canadien possède déjà plusieurs bons éléments à l’aile, notamment avec Pacioretty, Lekhonen, Hudon, Drouin/Galchenyuk, Gallaghere et Scherbak (en devenir). Donc, pour ma part, j’aimerais mieux voir Bergevin mettre le paquet pour aller signer un gars comme Tavares ou Stastny, plutôt que de le voir aller chercher un autre ailier top 6 quand il en possède déjà au moins 6 dans son système, surtout que la position de centre est névralgique dans le hockey d’aujourd’hui. Par contre, j’aimerais bien le voir aller chercher des ailiers de quatrième trio avec beaucoup de caractère, un peu à l’image de Leo Komarov, Antoine Roussel, Joel Ward, Jason Chimera ou Matt Hendricks. Ce sont tous de bons vétérans qui pourraient très bien remplir un rôle important au sein de la dernière ligne d’attaque et peut-être même tuer quelques pénalités, de temps à autre.

En défensive

Outre John Carlson et peut-être Mike Green, le marché des agents libres chez les défenseurs n’est pas très attrayant cette saison, surtout que le CH a déjà plusieurs défenseurs de profondeurs et quelques jeunes qui méritent du temps de glace, dont Mete, Valiev et Reilly. Avec le retour de Weber la saison prochaine, la défensive du Canadien ressemblerait à celle-ci :

Mete-Weber

Alzner-Petry

Schlemko-Benn

Autres : Valiev, Reilly, Lernout

On s’entend pour dire que ce n’est pas ce qu’il y a de mieux, mais il y a tout de même une belle profondeur chez le groupe de défenseur, alors que le besoin le plus criant reste évidemment un partenaire gaucher pour Weber, car je ne crois pas que Mete peut assumer ce rôle à plein temps chez une équipe qui veut aspirer aux séries éliminatoires. Comme de fait, il n’y a aucun défenseur gaucher sur le marché des agents libres qui pourrait remplir cette fonction. Pour ma part, Bergevin profiterait plus d’une transaction pour améliorer sa défensive plutôt que d’une signature cet été. On peut tout de même noter quelques noms intéressants outre ceux de Green et Carlson, soit Ian Cole, Dan Hamhius, Nick Holden et Calvin de Haan. Toutefois, j’aimerais mieux que Bergevin économise du salaire et fasse jouer des jeunes comme Valiev ou Reilly en cas de besoin plutôt que d’offrir un contrat à un de ces joueurs. Mais bon, à chacun son opinion, et connaissant celle de Bergevin, attendez-vous à voir au moins un défenseur de profondeur s’amener à Montréal cet été.

Les gardiens de but

Je crois que sur cet aspect, avec un Carey Price en santé et un Charlie Lindgren fraîchement signé, le CH peut se débrouiller quand même assez bien pour la saison prochaine à cette position. Toutefois, si la confiance n’est pas entière à l’endroit du cerbère droitier, plusieurs candidats intéressants pourraient être de bonnes options à titre de substitut à Price. Dans la liste, on retrouve les noms de Carter Hutton, Jonathan Bernier, Antti Raanta, Kari Lethonen, Michael Hutchinson et le valeureux Jaroslav Halak (juste pour la joke, tiens).

 

Et vous, à qui croyez-vous que Bergevin offrira un contrat lors de la fameuse journée du 1er juillet ?

 

 

 

Crédit photo : SportingNews.com

Marco Blier Editor
Auteur
Auteur
Publié
4 mois
Categories
Canadiens
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *