Un tour d’horizon dans le monde des arts martiaux mixtes

Ça bouge ces temps-ci dans le petit monde des arts martiaux mixtes. Avec un président comme Dana White, la machine à rumeurs ainsi que les grandes annonces de combats coulent comme l’eau des chutes du Niagara. Croyez-le ou non, une autre ligue s’est ajoutée dans le mix pour faire une grande annonce très populaire auprès des fans et ainsi laisser place à une certaine rivalité interligues.

Sans plus tarder, voici les titres qui ont fait les manchettes des derniers jours dans le merveilleux monde du MMA!

Usman reste au sommet des mi-moyens

C’est hier soir qu’avait lieu le gala UFC 258 au complexe UFC Apex à Las Vegas et la ceinture des poids mi-moyens était à l’enjeu. Kamaru Usman défendait son titre pour la troisième fois alors qu’il affrontait son ami devenu rival Gilbert « Durinho » Burns. Rappelons que les deux s’entrainaient ensemble depuis 2012, alors qu’Usman faisait encore partie du circuit Legacy Fighting Championship (LFC).

Burns a appliqué de la bonne pression dès le premier round sur le champion en titre, laissant présager un K.O dès le premier round. Malheureusement pour Durinho, Usman s’est vite relevé pour prendre le contrôle du combat et ainsi finir par la voie du K.O technique. Selon les statistiques, le champion a réussi à donner 85 coups significatifs contre seulement 45 pour le brésilien de 31 ans.

« Je sais que j’ai la capacité de finir un combat au premier round, » a dit Burns lors de la conférence de presse d’après-combat. « Cependant pour devenir champion, je me dois d’être plus discipliné. J’ai vu qu’il était blessé, alors j’ai sauté sur l’occasion, mais je suis devenu un peu trop excité et hors de mon match. Lui, il est resté concentré. Voilà ce qui est arrivé. »

Une défaite crève-coeur pour Burns, qui en ressortira plus grand et fort selon moi. Pour Usman, il s’agissait de son treizième triomphe consécutif dans l’octogone, dépassant ainsi le grand Georges St-Pierre pour le record de victoires consécutives dans la division des mi-moyens.

MMA Bellator : un Grand Prix poids lourds-légers à ne pas manquer

L’organisation MMA Bellator est souvent considérée comme la deuxième meilleure organisation d’arts martiaux mixtes dans le monde aux yeux des fans et des experts. Cependant, le gourou de l’organisation Scott Coker a sorti un lapin de son chapeau en début de semaine avec l’annonce du tournoi Grand Prix pour la ceinture des poids lourds-légers et des huit combattants qui y participeront.

Deux noms bien connus des fans croiseront le fer en première ronde de ce tournoi alors que l’ancien prétendant au titre des poids moyens de l’UFC Yoel « Soldat de Dieu » Romero se mesurera à Anthony « Rumble » Johnson, qui s’est battu pour la dernière fois dans l’UFC en avril 2017. Les deux gros cogneurs sont de nouvelles acquisitions dans l’organisation et Coker a déjà confirmé que leur duel aura lieu au gala Bellator 257 le 16 avril, une semaine après le début du Grand Prix annoncé pour le 9 avril au Bellator 256.

Nous aurons la chance de voir plusieurs vieux visages de l’UFC lors de ces deux soirées, alors que l’ancien champion lourd-léger de l’UFC Lyoto Machida et le champion poids lourds Bellator Ryan Bader se mesureront lors du combat principal de la carte du 9 avril. Corey Anderson sera aussi présenté sur cette carte, lui qui affrontera Dovletdzhan Yagshimuradov. Enfin, Phil Davis fera aussi partie des compétiteurs, lui qui fera face au champion en titre Vadim Nemkov le 16 avril.

Dana White confirme la trilogie Poirier-McGregor

Et de trois! En entrevue avec ESPN MMA, le président de l’UFC Dana White a confirmé que Conor McGregor et Dustin Poirier seront de nouveau jumelés lors d’un combat qui serait présenté cet été.

« Conor est obsédé par l’idée d’un troisième combat et on ressent beaucoup d’intérêt du côté de Dustin, » a affirmé White. « Lorsque deux vedettes comme eux sont intéressées par une revanche, c’est mon devoir de faire en sorte que ça se produise. »

Merci oncle Dana! Les deux premiers combats entre les deux titans de la division des poids légers se sont terminés par le K.O, une victoire partout. Un troisième affrontement est donc de mise dans cette situation et cette histoire sera à suivre pour de plus amples détails quant à la date précise du combat.

Khamzat Chimaev et les séquelles de la Covid-19

Depuis un moment déjà que l’on attend tous de revoir Chimaev remonter dans l’octogone. L’athlète de 26 ans devait se mesurer au dangereux Leon Edwards au mois de mars après que le combat soit tombé à l’eau deux fois lors des trois derniers mois.

Cependant, Dana White a confirmé le pire des scénarios que l’on pouvait s’imaginer, soit l’annulation complète du combat. Chimaev, qui a été testé positif à la Covid-19 au mois de novembre dernier, ressent encore les effets de la maladie dans son système et n’a toujours pas réussi à reprendre son camp d’entrainement en raison d’intenses crampes à la poitrine, d’excès de fièvre sévères et d’étourdissements.

Edwards est quant à lui toujours prêt à se battre le mois prochain. Il y a même une guerre de tweets entre lui et le controversé Nate Diaz qui est venu faire parler au courant de la semaine. Diaz ayant lui-même confirmé qu’il allait poursuivre sa carrière chez les mi-moyens, ce serait un match ma foi intéressant à mettre comme combat principal d’un Fight Night. Espérons-le pour Edwards, lui qui a remporté ses huit derniers combats.

Souhaitons tous à Chimaev un prompt rétablissement! « Borz » est une étoile montante dans l’UFC et il doit vivre des moments difficiles avec sa convalescence. En espérant le revoir dans l’octogone bientôt à 100% de ses capacités!

 

Crédits photos : The Body Lock, The Sun, UFC Twitter, Bloody Canvas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *