Une victoire historique pour le tennis canadien.

La délégation canadienne composée de Félix Auger-Aliassime et de Denis Shapovalov remportent la finale de la Coupe ATP contre l’Espagne. Une première dans l’histoire du tennis canadien. 

Lors de son match simple, Félix Auger-Aliassime, qui agissait comme capitaine pour le Canada, parvient à se défaire de son opposant espagnol Roberto Bautista Agut en deux manches de 7-6 (3) et 6-3. De son côté, Denis Shapovalov remporte son duel contre Pablo Carreño Busta en deux manches de 6-4 et 6-3.

Un lent départ

La formation canadienne n’a pas eu un parcours facile puisque «Shapo» a été atteint par la Covid-19, dès son arrivée à Sydney. Autre son de cloche pour son partenaire Steven Diez qui a également été mis en quarantaine en raison d’un test positif et ne savait pas s’il serait là à temps pour la compétition. Finalement, Peter Polansky a dû renoncer au tournoi pour des raisons familiales, mais a été remplacé par Brayden Schnur.

En début de compétition, le calvaire du Canada s’est poursuivi en s’inclinant à quatre reprises contre les États-Unis. En revanche, c’est contre la Grande-Bretagne que l’unifolié a su retrouver son air d’aller.

Un second souffle

Les Canadiens se sont imposés 2-1 contre les Britanniques et ont défait l’Allemagne par la même marque. Pour Félix, il a dû affronter trois joueurs issus du top 20 mondial: le Britannique Cameron Norrie, 12e, l’Allemand Alexander Zverev, troisième et Bautista Agut, 17e.

Après avoir vaincu la Grande-Bretagne, nos représentants canadiens devaient faire face, en demi-finale, la Russie, championne en titre et menée par Daniil Medvedev, classé au deuxième rang de l’échiquier mondial du tennis.

En demi-finale, l’Ontarien avait donné l’avance au Canada en gagnant le premier match de simple de la journée, contre Roman Safiullin. Quant à Auger-Aliassime, la rencontre s’est avérée inégale puisque Medvedev a aisément remporté son match en deux manches de 6-4 6-0.

Malgré tout, c’est en double que le duo Auger-Aliassime et Shapovalov ont renversé la vapeur en défaisant Medvedev et Safiullin pour accéder à la finale.

Privé de Rafael Nadal, en raison de sa participation au tournoi de Melbourne, l’Open d’Australie, l’Espagne partait favorite pour remporter les grands honneurs, et ce, en ayant remporté tous ses matchs simples.

Denis Shapovalov, classé au 14rang de l’ATP a bien entamé la finale en mettant le Canada en avant, en se disposant de son adversaire. Finalement, Félix assure le couronnement du Canada en battant Roberto Bautista Agut en deux manches de 7-6 (3) et 6-3, après s’être donné quelques sueurs froides en première manche.

Dans l’histoire de la Coupe ATP, l’équipe canadienne succède à la Serbie, championne face à l’Espagne, avec notamment Novak Djokovic, et à la Russie, victorieuse l’année dernière en finale de l’Italie, contre l’Espagne, avec Andrey Rublev et Daniil Medvedev.

« Nous avons perdu nos quatre premiers matches dans cette compétition, mais nous n’avons jamais cessé d’y croire. En termes d’émotions, c’est incroyable. Il n’y a pas de meilleur sentiment que de gagner, nous avons vraiment tout donné », a déclaré le Québécois.

Avec ce triomphe en finale, Auger-Aliassime s’assure de grimper au classement et d’être classé dans le top 10 tandis que Shapovalov ne grimpera pas au classement de l’ATP.

« J’aime croire que ce titre servira de tremplin pour toute l’équipe pour le reste de la saison, a mentionné Auger-Aliassime. Gagner, ce n’est pas facile. Ça prend beaucoup d’efforts. »

 

Publié
4 mois
Categories
Non classé
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *