Benavidez accroche ses gants

Joseph Benavidez aura finalement disputé son dernier combat professionnel le 6 mars dernier. La femme du combattant de 37 ans, la reporter de l’UFC Megan Olivi, l’a confirmé par le biais de son compte Twitter.

Bien qu’il finisse sa carrière avec trois défaites consécutives, ses fans et ses anciens collègues se rappelleront toujours des combats excitants qu’il a disputés ainsi que de sa fameuse prise de guillotine. Cinq de ses neuf victoires par soumission en carrière se sont finies avec cette dernière et lors du communiqué de presse de Dana White hier en après-midi, il n’a pas oublié de le mentionner lui non plus.

« Joe Benavidez est un pilier des divisions plus légères depuis très longtemps. Depuis qu’il a joint la WEC en 2008 et l’UFC en 2011, il a toujours su se démarquer avec la cadence élevée de son combat et de sa prise de guillotine meurtrière. Il a réussi à rester au sommet de deux divisions pendant treizes ans. (…) Ses combats avec Dominick Cruz, Demetrious Johnson et Henry Cejudo ne seront jamais oubliés. Il s’est toujours comporté en vrai professionnel, incitant ainsi le respect de ses pairs tout au long de sa carrière. »

Benavidez termine donc sa carrière avec une fiche de 28 victoires, 8 revers et malheureusement pour lui, aucune ceinture de championnats à son nom. Il maintient une fiche de 0-5 en combats de championnats dans les organisations WEC (aujourd’hui défunte) et de l’UFC.

Sa carrière professionnelle a débuté en 2006 chez les poids coqs. Après un début de carrière prometteur de 8-0 dans plusieurs organisations comme Dream, il signe chez World Extreme Cagefighting (WEC). Là, il connaitra de bons moments en plus de vivre ses premières défaites en carrière contre un certain Dominick Cruz, âgé de 21 ans à l’époque. Ce dernier défendra son titre des poids coqs contre Benavidez.

En 2011, l’UFC et WEC se sont fusionnés, donnant place à un afflux de talents nouveaux que l’on n’avait pas vus depuis la fusion entre Pride FC et l’UFC en 2007. Prenant la décision de descendre chez les poids mouches (125 lbs), la nouvelle division ajoutée par l’UFC en 2011, Benavidez n’a pas déçu. Dès son deuxième combat, il s’est battu contre le meilleur poids mouches ayant mis les pieds sur cette terre, Demetrious Johnson, pour avoir une chance de gagner la ceinture inaugurale . Nous connaissons malheureusement le dénouement de ce combat. La chanson s’est répétée jusqu’à la fin de sa carrière, où il accumulait les victoires pour se rendre au combat de championnat sans aucuns succès.

Benavidez et Deiveson Figuereido, le 29 Février 2020

Il est impressionnant de constater que mis à part son combat le plus récent contre Askar Askarov, les huit défaites de Benavidez sont venues aux mains de champions ou d’anciens champions. Il sera sans doute considéré comme l’un des meilleurs combattants livre pour livre à ne jamais avoir remporté de ceintures de championnats. Néanmoins, il sera aussi perçu comme l’un des meilleurs de sa profession et un vrai pionnier de la division des poids mouches.

Nous souhaitons tous une bonne retraite à Joseph Benavidez et bonnes chances dans ses projets futurs!

 

Crédits photos : Zuffa via Getty Images

Auteur
Publié
1 mois
Categories
UFC
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *