Le cordon du coeur

Le camp d’entraînement du Canadien de Montréal tire à sa fin. Hormis la fiche de 2 victoires et 6 défaites, qui a fait couler de l’encre, alors que nous devrions tous retenir l’essentiel : L’évaluation des joueurs de hockey du CH.

Qu’en est-il de cette évaluation?

Le premier de classe dans ce camp d’entraînement est le 100e choix, au 4e tour, du repêchage de 2016 : Victor Mete. À l’âge de 19 ans, il s’avère la plus belle surprise du CH, dans ce camp. Il se destine à débuter l’année aux côtés de Shea Weber, dans le top 6, d’une équipe de la LNH. Ce n’est pas banal, loin de là. Mis à part quelques joueurs talentueux du premier tour, aucun joueur des rondes suivantes n’a donné un coup de patin dans la NHL parmi les élus du repêchage de cette année.

Mieux encore, parmi les joueurs repêchés en 4 rondes, voici ceux qui ont joué dans la LNH, dans les deux années précédentes.

2015 102e choix (Floride) Denis Malgin 47 matchs
2015 115e choix (Nashville) Alexandre Carrier 2 matchs
2014 97e choix (Caroline) Lucas Wallmark 8 matchs
2014 99e choix (Winnipeg) Chase De Leo 2 matchs
2014 101e choix (Winnipeg) Nelson Nogier 10 matchs
2014 112e choix (Nashville) Viktor Arvidsson 142 matchs
2014 116e choix (Boston) Danton Heinen 8 matchs

Je pourrais continuer à reculer ainsi dans le temps. Rares (très rares en fait) sont les joueurs qui percent un alignement et peuvent aspirer à une belle carrière dans la LNH, en ayant été choisi aussi tardivement qu’en 4e ronde. Mete n’a pas encore joué, mais il frappe à la porte avec toute l’ardeur de son cœur.

Continuons l’évaluation de nos jeunes prospects :

De 2016, William Bitten est retourné brûler l’OHL avec une possible participation à Équipe Canada junior, à la clé, selon les analyses des spécialistes. Victor Mete, lui est toujours là. Sergachev s’est transformé en premier joueur de centre : Drouin; sans compromettre la profondeur à la ligne bleue, ce que nous avions cru.

De 2015, Juulsen est blessé. Il est prometteur. Le reste, mis à part Vejdemo, est marginal.

De 2014, Scherbak est de retour dans la AHL. Lernout, devrait dominer la brigade défensive de Laval et être rappelé dans les premiers à Montréal. Ses épaules seront bientôt précieuses, comme 5e ou 6e défenseur. Daniel Audette, est-il dans le même parcours que Hudon? Je crois que oui.

De 2013, McCarron est de retour à Laval. De La Rose devrait débuter en haut sur la 4e ligne. Il a un meilleur aplomb. Fucale s’est fait doubler par Lindgren et McNiven…. Lehkonen est établi et Andrighetto joue dans les Rocheuses américaines. Reway revient de loin (Choix de 4e ronde…)

De 2012, Galchenyuk…. Hudon, un choix de 5e ronde pourrait percer l’alignement cette année. Ce qui pourrait signifier qu’Audette pourrait arriver en haut en octobre 2019, si le même schéma de développement se poursuit.

Ce que je retiens. Le système de recrutement nous trouve des joueurs avec des habiletés hockey fort intéressante. L’équipe de Timmins a vu de belles choses au niveau hockey. Cependant, je me questionne sur le temps que l’équipe de dépisteur pour analyser les qualités humaines d’un jeune hockeyeur : le leadership, la persévérance, le dévouement à son équipe, la soif de gain et la détermination. Ce que l’on nomme la GRIT en bon québécois.

Je le questionne. Parmi les qualités que je viens de nommer, en avez-vous vu chez McCarron, Scherbak, Tinordi, Beaulieu, Leblanc. Je suspecte même que Sergachev soit pris avec le même problème. Tant mieux pour nous si j’ai raison.

Je me souviens d’une phrase : À quoi bon avoir tous ces talents, si le cordon du cœur traîne dans la m***e. Donc, les belles surprises sont Hudon, Mete et De La Rose, parmi les jeunes. Les déceptions sont McCarron, Scherbak.

Et vous qu’en pensez-vous?

Auteur
Publié
5 mois
Categories
Canadiens
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *