Portrait de la course aux séries dans la NBA | Joey Fortin Boulay

Il ne reste plus qu’une dizaine de parties aux équipes de la NBA et la course aux séries est plus serrée que jamais. De nouveaux visages feront leur apparition au bal printanier, pendant que d’autres habitués devront y laisser leur place. Certains réguliers des séries tels que les Hawks d’ Atlanta ou les Grizzlies de Memphis croulent dans les abysses du classement, l’heure de la reconstruction maintenant arrivée pour eux. D’autres, comme les 76ers de la Philadelphie et les Pelicans de la Nouvelle-Orléans, se taillent finalement une place parmi les huit premiers de leur conférence respective. Voyons de plus près l’état du classement :

Association Est

  1. Raptors de Toronto  50V 17D
  2. Celtics de Boston  46V 22D
  3. Pacers d’Indiana  40V 28D
  4. Cavaliers de Cleveland  39V 28D
  5. Wizards de Washington  39V 30D
  6. 76ers de Philadelphie  36V 30D
  7. Bucks de Milwaukee  36V 32D
  8. Heat de Miami  36V 33D

  9. Pistons de Détroit  30V 37D
  10. Hornets de Charlotte  29V 39D
  11. Knicks de New York  24V 44D
  12.  Bulls de Chicago  23V 44D

*Les équipes déjà éliminées ne sont pas affichées dans le classement

Les Raptors parviendront-ils enfin à atteindre la grande finale?

Bien ancrés au top du classement depuis le début de la campagne, Les Raptors et les Celtics n’ont rien à craindre de leurs poursuivants avec un écart d’au moins six victoires sur les Pacers qui sont en troisième place.

Notre équipe canadienne semble finalement arrivée à maturité et assoiffée d’un titre de champion NBA. 3e meilleure offensive et 4e meilleure défensive, les Raptors présentent un des alignements des plus complets à travers la ligue, avec ses leaders DeMar DeRozan et Kyle Lowry menant la charge. Ajoutez-y la présence de Jonas Valanciunas et Serge Ibaka sous le panier, en plus de l’apport offensif de C.J Miles en relève et on y retrouve une formation gagnante et surtout, confiante.

Les Celtics ont débuté la saison en lion, eux qui présentaient en mi-décembre une fiche de 22-4. La formation menée par le joueur étoile Kyrie Irving et l’entraîneur Brad Stevens n’a rien à rougir de ses voisins du nord, elle qui compte aussi sur une des meilleures défensives du circuit, en plus d’avoir un arsenal d’éléments offensifs. Il faudra surveiller ces deux équipes de près, puisqu’on risque de les retrouver en finale de l’Est.

En contraste avec les meneurs, ça se corse entre la 3e et la 8e position, avec seulement 4 victoires de différence entre les Pacers et le Heat. Ces équipes se battent actuellement pour l’avantage du terrain en séries. Les Pacers ont remporté 6 de leurs 7 dernières rencontres, mais devront affronter à deux reprises les Raptors, les Warriors et les Clippers, ce qui représente un bon test en vue des séries.

Est-ce que King James sera en mesure d’amener les Cavs en finale pour une quatrième année consécutive?

Suite à une saison riche en émotions, les Cavaliers se retrouvent dans l’incertitude, eux qui ont complètement transformé leur alignement en cours de saison, sans n’y avoir pu trouver de constance ou de chimie. LeBron James (et son équipe) auront deux matchs contre les Raptors, un contre les Bucks, Heat, Wizards et 76ers. Ce dernier volet de la saison sera crucial pour les Cavs.

Les Wizards n’ont toujours pas les services de leur meneur John Wall, lui qui devrait heureusement revenir à temps pour la fin de la saison. Pas de blessé majeur pour les 76ers, mais ils devront disputer à quatre reprises 2 matchs en 2 soirs. Une formation des plus jeunes et inexpérimentée de la ligue, les Sixers demeurent un mystère à l’aube des séries éliminatoires. De leur côté, le Heat attend avec impatience les retours de Dwyane Wade, Hassan Whiteside et Josh Richardson, trois éléments clés à leur succès.

Dommage pour les Pistons, qui avaient fait l’acquisition de Blake Griffin en mi-saison, dans le but de leur donner un coup de pouce pour atteindre une qualification aux séries.

Association Ouest

  1. Rockets de Houston  53V 14D
  2. Warriors de Golden State  52V 16D
  3. Trail Blazers de Portland  41V 26D
  4. Thunder d’Oklahoma City  41V 29D
  5. Timberwolves du Minnesota  40V 29D
  6. Pelicans de la Nouvelle-Orléans  39V 28D
  7. Spurs de San Antonio  38V 30D
  8. Jazz d’Utah  38V 30D

  9. Clippers de Los Angeles
  10. Nuggets de Denver
  11. Lakers de Los Angeles

*Les équipes déjà éliminées ne sont pas affichées dans le classement

Un des duos des plus redoutables du circuit: James Harden et Chris Paul

L’écart entre les Rockets/Warriors et le reste du classement est encore plus abyssal que dans l’Est. En effet, les deux équipes meneuses dans l’Ouest ont au moins 10 victoires d’avance sur les Trail Blazers! Sans rien enlever aux autres clubs de l’Association, les Rockets ont tout simplement dominé la saison régulière, tout comme les Warriors (rien d’étonnant). Tout récemment, Houston a enregistré 17 victoires d’affilée, une séquence des plus extraordinaires. L’expérience Harden/Paul s’avère finalement un grand succès, Clint Capela mène la ligue en dunks, Eric Gordon, Trevor Ariza, Ryan Anderson et Gerald Green continuent de faire pleuvoir les 3-points et les Rockets n’envisagent qu’une chose: le trophée Larry O’Brien.

Les Warriors sont privés des services de Klay Thompson et de Stephen Curry pour quelque temps, mais devraient revenir à temps pour les séries. Dans l’ombre des Rockets, la troupe de l’entraîneur-chef Steve Kerr continue d’établir un standard d’excellence dans l’Ouest et sera l’équipe la plus dangereuse durant les séries. Golden State domine tellement depuis quelques années que leur réussite ne surprend plus personne, elle est devenue une habitude.

Si l’écart dans l’Est paraît mince, celui dans l’Ouest semble inexistant. Pas moins de huis équipes se battent pour six places disponibles et ce, avec 4 victoires d’écarts seulement.

Le leader des Trail Blazers, Damian Lillard

De leur côté, les Trail Blazers sont en feu avec 10 victoires de suite, dont deux contre les Warriors et une contre les Timberwolves et le Thunder. Le trio composé de Damian Lillard, C.J. McCollum et Jusuf Nurkic moyenne pas moins de 70 points par match durant cette séquence! Par contre, les Blazers devront encore affronter Houston à deux reprises, Boston, Oklahoma City,  la Nouvelle-Orléans et San Antonio. Une fin de saison critique pour Portland qui tentera d’atteindre la finale de l’Ouest pour la première fois en 18 ans.

L’expérience Westbrook/George/Anthony aura finalement fonctionné pour le Thunder, mais l’absence d’Andre Roberson leur fera mal en séries, lui qui représente un des meilleurs joueurs défensifs de la NBA. Malgré 9 victoires à leurs 12 dernières rencontres, OKC aura du pain sur la planche à venir, avec des affrontements contre les meilleures équipes du circuit.

Les Timberwolves ne sont pas bien loin derrière, en attente du retour au jeu de Jimmy Butler. Armés de Karl-Anthony Towns, Andrew Wiggins, Jeff Teague et Jamal Crawford, les T-Wolves seront à surveiller au mois d’avril. Du côté des Pelicans, malgré l’absence pour l’entièreté de la saison de DeMarcus Cousins, la superstar Anthony Davis aura porté les Pelicans sur ses épaules et donné la chance à son équipe de participer aux séries tout de même.

Une des équipes des plus décevantes cette année est définitivement les Spurs, qui pourraient possiblement manquer les séries pour la première fois depuis 1997. Kawhi Leonard n’a disputé que neuf rencontres cette saison, alors que son retour au jeu est constamment reporté en cette période cruciale. L’ère dominante des Spurs semble tirer à sa fin, alors que Tony Parker et Manu Ginobili jouent probablement leur dernière saison de leur incroyable carrière.

Au Utah, le Jazz aura comblé la perte de Gordon Hayward avec le jeu sensationnel de Donovan Mitchell, qui mène la barque à sa première saison dans la NBA. Quant aux Clippers et aux Nuggets, ils devront jouer de façon impeccable pour le reste du calendrier, s’ils espèrent se faufiler une place parmi le top 8.

 

Publié
2 mois
Categories
NBA
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *