Un match nul au goût amer pour le Canada

Le Canada qui reste toujours invaincu lors des phases qualificatives de la coupe du monde de 2022, échappe une opportunité de creuser l’écart au classement en faisant match nul de 0-0 aux Jamaïcains.

Voguant sur leur exploit historique au stade Azteca, au Mexique, jeudi dernier, la formation canadienne repart avec un match nul de 1-1, gracieuseté de Jonathan Osorio, arrive à Kingston avec une dose de confiance pour cette rencontre. Cependant, plusieurs absents clés n’ont pas fait le déplacement à cause des blessures.

Le Canada était privé d’Atiba Hutchinson, Cyle Larin et Lucas Cavallini, tous blessés, ainsi que du vétéran Milan Borjan, le gardien se remettant de la COVID-19. Richie Laryea, Tajon Buchanan et Steven Vitoria ont été suspendus après avoir accumulé les cartons jaunes.

Les hommes de John Herdman qui sont actuellement quatrième au classement qualificatif de la CONCACAF avec une fiche de (1-0-4) arrive en Jamaïque pour affronter une équipe désespérée qui croupit au dernier rang possédant une fiche de (0-3-2).

Ce duel physique a été à l’avantage des Reggae Boyz qui ont su profiter des quelques largesses du Canada notamment en début de deuxième mi-temps. Le portier de l’équipe canadienne, Maxime Crépeau s’est fait déjouer par un coup de pied de coin qui abouti sur le poteau.

L’aspect robustesse a également été mis en avant dans cette rencontre. L’attaquant anglo-jamaïcain, Andre Gray s’en est tiré avec un carton jaune après avoir asséné un coup de coude à un défenseur canadien, lors de la huitième minute de jeu.

Plus de peur que de mal vous me direz ?

Ce fût la seule frayeur que l’unifolié a dû faire face lors de cette rencontre qui a été synonyme de rendez-vous manqué.

Un manque d’opportunisme

Le manque de réalisme aura payé cher au Canada puisqu’à la 60e minute de jeu, Alphonso Davies, qui durant l’entièreté de la rencontre nous a montré ses qualités offensives en centrant le ballon à ras-le-sol pour Liam Millar qui pourtant, semblait avoir un filet désert, se fait voler un but par un arrêt spectaculaire d’Andre Blake.

Outre l’occasion manquée par le joueur évoluant au FC Bâle en Suisse, les Rouges ont su dicter l’allure de la rencontre en tirant dix fois dont deux étant cadrés tandis que les Jamaïcains ont tiré neuf fois dont un tir cadré qui a donné une légère frayeur au gardien Québécois.

Au niveau des coups de pied de coin, dix corners ont été tirés par les Canadiens, mais à nouveau le manque d’efficacité en avant du filet leur ont fait défaut.

« Nous sortons de là avec un gros point, a dit l’entraîneur-chef du Canada, John Herdman. Je crois que c’est un bon point. Nous regrettons d’en avoir perdu deux, mais il s’agissait de deux endroits difficiles où récolter un point. Nous revenons maintenant à domicile pour trois parties. »

La formation canadienne retournera à Toronto pour y accueillir le Panamá, ce mercredi, au BMO Field. Il y aura également deux affrontements à Edmonton, en novembre, contre le Costa Rica et le Mexique.

Crédit photo : canadasoccer.com

Publié
2 mois
Categories
Soccer
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *