Enfin du renfort! | Johnatan Paré

On se dirigeait vers une catastrophe. Le mercato estival de l’Impact de Montréal annonçait un échec sur toute la ligne. Avec les déclarations de Joey Saputo, qui garantissait des changements si l’équipe ne se replaçait pas et Rémi Garde qui mentionnait que son équipe manquait de talent et de profondeur, on se serait attendu à toute qu’un marché des transferts à Montréal! Du moins, ce qu’on pensait au moment des déboires de l’équipe. Petit à petit, l’équipe a repris confiance et surtout les joueurs clés se sont levés.

Il y a un adage qui dit que « la meilleure transaction est celle que tu ne fais pas » ou encore « le meilleur mouvement de joueur est celui que tu ne fais pas ». Cela peut être vrai, mais pas toujours. Quand une formation a besoin de vent nouveau, d’un nouveau souffle, il faut faire des changements.

Dans l’état actuel des choses, l’Impact a sauvé la mise. La saga désastreuse du dossier Jimmy Briand aurait pu être plus dommageable pour la direction de l’équipe. Heureusement, les choses se sont replacées à court terme au moins. Il est vrai que deux des trois joueurs obtenus à la date limite des transferts l’ont été par voix de transactions et n’ont pas le choix de venir à Montréal, il reste que l’équipe a bougé. Je vous fais part de mes impressions sur les acquisitions de l’équipe qui a bien géré sa profondeur.

Bacary Sagna

Bacary Sagna

C’est le joueur clé de la journée. Un défenseur avec beaucoup d’expérience et encore mobile à 35 ans. Si les partisans ont été choyés de l’utilité de Rod Fanni en défensive, Sagna sera autant sinon plus efficace que son compatriote français. Il a disputé 10 saisons dans la Premier League anglaise, de 2007 à 2017, prenant part à 267 matchs avec Arsenal et Manchester City. Déjà avec ce palmarès, on peut déduire qu’on est allé chercher un joueur d’exception. Outre Didier Drogba qui avait une feuille de route aussi impressionnante sinon plus lors de son arrivée, je crois que le onze Montréalais s’est doté d’un défenseur pur qui amènera de la qualité. Fait encore plus marquant, au niveau international, Sagna a représenté l’équipe nationale de la France à 65 reprises, prenant part aux éditions 2010 et 2014 de la Coupe du monde de la FIFA, et à l’Euro 2016, lors de laquelle il a joué toutes les minutes du tournoi européen, dont la grande finale contre le Portugal. Assez impressionnant. Il n’a pas été invité dans l’effectif de la dernière Coupe du monde, mais avouons qu’il aurait pu s’y trouver comme réserviste assez aisément. Je crois que de lui donner des matchs d’ici la fin de la saison aidera à décider si on le garde pour l’an prochain avec l’option qu’il détient dans son contrat pour 2019 à l’instar de Rod Fanni. À défaut d’avoir une défensive jeune, je crois que des joueurs qui ont de l’expérience ne peut qu’être bénéfique pour une défensive surtout en affrontant des puissances offensives comme le Toronto FC.

Quincy Amarikwa

Quincy Amarikwa

Dans son cas, ses statistiques sont trompeuses puisqu’il n’a pas marqué depuis deux saisons dans la MLS en raison d’une blessure qu’il a subi il y a deux ans qui l’a embêté longtemps. Amarikwa, âgé de 30 ans, est un vétéran de 10 saisons en MLS qui a marqué 24 buts et récolté 19 passes décisives en 190 matchs de saison régulière, dont 91 titularisations et 9 121 minutes de jeu. Repêché par les Earthquakes en 2009, il a également évolué pour les Colorado Rapids, le Toronto FC et le Chicago Fire au cours de sa carrière. C’est un joueur dynamique qui pourra amener une certaine variété en attaque chez l’Impact. Il est un joueur talentueux et rapide, mais surtout il est plus jeune. L’équipe aura besoin de son talent et sa créativité. Jouera-t-il beaucoup d’ici la fin de la saison? La question se pose. Son contrat vient à échéance à la fin de la saison et s’il peut marquer quelques buts et laisser une bonne impression, il pourrait être de retour l’an prochain. Dans le cas de Dominic Oduro, qui a été donné en retour, c’est une faveur qu’on lui a faite parce que de toute façon son contrat se terminait aussi à la fin de l’année. On aurait pu le laisser aller et ne plus en parler, mais il a rendu de bons services à l’équipe et on voulait lui donner la chance de jouer au moins assez pour lui donner la chance de signer un autre contrat l’an prochain. Je me rappelle que l’Impact avait délié les cordons de la bourse pour s’assurer de ses services lorsqu’il était sans contrat il y a deux ans. On avait fait de lui un des joueurs les mieux payés de l’équipe. Lorsque Rémi Garde est arrivé avec l’équipe, il n’avait pas Oduro dans sa soupe et depuis le camp d’entraînement on savait qu’il ne jouerait pas beaucoup durant la saison. Pourtant, selon moi, il aurait peut-être mieux fait que Mancosu et Jackson-Hamel.

Michael Azira

Michael Azira

Souvent ce genre d’acquisition passe sous le radar parce que le joueur n’a pas l’influence d’un Sagna par exemple. Sauf qu’il s’agit d’un ajout très important, car on ajoute un joueur d’expérience et qui viendra stabiliser encore plus le milieu de terrain de l’équipe. Samuel Piette a joué beaucoup « trop » de minutes selon moi cette saison et il aurait dû bénéficier de repos à un certain moment en juillet quand les matchs s’enchaînaient. Azira est le type de joueurs qui pourra jouer à la droite de Piette et pourra agir en relance du côté de Alejandro Silva qui devait souvent revenir très bas récupérer le ballon puisqu’il n’avait pas d’appui. Saphir Taïder fait de l’excellent travail sur la gauche et sa combinaison avec Piatti fait des ravages récemment. C’est pourquoi il fallait ajouter un joueur d’expérience et de profondeur à la droite. Ce n’est pas le plus talentueux, mais un joueur très fiable sur qui Rémi Garde pourra compter. Ken Krolicki et Shamit Shome sont de bons réservistes, mais ils doivent prendre plus d’expérience pour devenir titulaire régulier dans cette ligue.

Somme toute, l’Impact a réglé son problème de défenseur latéral droit, de milieu de terrain défensif et d’attaquant capable de marquer. Bien que Amarikwa doit encore faire ses preuves, je crois qu’il peut se relancer à Montréal surtout en étant entouré de joueurs comme Silva et Piatti. Ce sont des changements qui seront profitables à l’équipe d’ici la fin de la saison et qui pourront faire une différence et aider l’équipe à espérer se qualifier en séries éliminatoires.

L’influence de l’ajout de ses joueurs se fera sentir très bientôt chez le onze montréalais, au grand plaisir des partisans, mais surtout des joueurs et de la direction.

Publié
7 jours
Categories
Soccer
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *