Dans les câbles – Un pas de plus pour Butler et Germain | Olivier Daigneault

Salut à toi, amateur de relève qui cogne à la porte

C’est en cette veillée de la Saint-Jean-Baptiste que Camille Estephan et son organisation Eye of the Tiger Management nous conviait au Cabaret du Casino de Montréal pour une soirée intitulée l’Antre du Tigre présentée par Vidéotron et MiseOJeu avec en combat principal la jeune vedette Steven Butler qui affrontait pour l’occasion le combatif Américain Carson Jones.

Ghislain Maduma vs Johnny Navarette

En levée de rideau, nous avons eu droit au retour sur le ring du Montréalais Ghislain Maduma qui s’est frotté au Mexicain  Johnny Navarette dans un combat de 8 rounds. Son dernier combat remontait à octobre 2016, une défaite face à Ricky Sismundo. Cette pause a dû être bénéfique car Maduma a complètement dominé à tous les niveaux, ne laissant aucune chance au pauvre Navarette de même penser à la victoire.

Raphael Courchesne vs Ernesto Olvera

 

Vint ensuite le tour du Maskoutain Raphael Courchesne qui affrontait un autre Mexicain, Ernesto Olvera. Le combat fut enlevant, les deux boxeurs se lançant à l’attaque avec ce que ça comprend de contact et de coups de têtes. Courchesne trouva quand même le moyen de placer plusieurs bons coups et à finalement remporter une décision majoritaire, infligeant du même coup une première défaite chez les professionnels à Olvera.

 

Vincent Thibault vs Manuel Garcia

La fierté de Charlesbourg Vincent Thibault, accompagné de ses très nombreux et bruyants supporteurs, en avait pour 6 rounds à découdre avec Manuel Garcia du Mexique. Saluons le courage et la détermination de Garcia, qui était venu pour se battre mais qui malheureusement pour lui, n’avait pas ce qu’il fallait pour rivaliser avec la vitesse et la force de frappe de Thibault. Une victoire sans équivoques, qui fait progresser Thibault lentement mais sûrement.

 

 

Nous avions ensuite droit à non pas une, mais deux batailles pour un titre. Tout d’abord, 

Erik Bazinyan vs David Zegarra

Erik Bazinyan affrontait le péruvien David Zegarra pour la ceinture NABO des supers-moyens. Le nouveau papa ne semble pas intéressé à faire durer le combat, attaquant Zegarra et touchant la cible avec force dès le premier round. Zegarra finit par flancher sous les coups de BZO à la toute fin du 3ème engagement, mais fut sauvé par le son de la cloche. Démontrant du courage, il revient au 4ème mais tombe une première fois puis une seconde fois avant que l’arbitre mette un terme au massacre. Une victoire facile donc, et une belle ceinture dorée pour le Montréalais.

 

Mathieu Germain vs Christian Uruzquieta

C’était ensuite G-Time, l’heure où Mathieu Germain sort du vestiaire et monte dans le ring où l’attendait Christian Uruzquieta du Mexique. Ils en venaient aux coups pour une bonne raison, le titre IBF Nord-Américain des super-légers. Quelle guerre se fut, Uruzquieta fonçant sans cesse sur un Germain gardant difficilement son calme, atteignant la cible avec puissance à de nombreuses reprises tout au long des 10 rounds.

Germain a démontré beaucoup de détermination et d’endurance, même s’il ne s’est pas fait toucher souvent avec force. Cette 15ème victoire en autant de combats et cette ceinture chèrement acquise vont certainement l’aider à progresser vers les sommets des classements mondiaux.

La finale de la soirée nous attendait, Jones arrivant sur le ring légèrement au-dessus de la limite des 160 livres permise lors de la pesée de la veille. Je ne sais pas si c’est le surplus de poids ou le poids des années mais Jones a semblé plutôt passif et moins porté sur l’attaque que par le passé. Butler le touche avec assurance tôt et tout au long des 3 premiers rounds.

Jones parvient à toucher Butler au 4ème mais le Montréalais absorbe bien, contre-attaque et ne laisse pas l’Américain s’imposer. Jones essuie un coup qui le force à mettre un genou par terre au 5ème engagement, puis encore au 6ème. Jones semble alors vulnérable et, après une série de coups, l’arbitre met fin aux hostilités avant la fin du 7ème round, malgré les remontrances du boxeur.

Une autre victoire par mise hors de combat pour Butler, qui lui aussi poursuit sa progression et monte lentement mais surement dans les classements. En entrevue après le combat, Bang Bang a mentionné se sentir bien et confortable tout au long du duel, amenant le combat là où il le voulait. Il s’est aussi échappé sur son prochain combat, qui devrait avoir lieu à la rentrée soit en septembre ou octobre alors que Simon Kean et lui remontraient dans le ring après un peu de repos estival. C’est à suivre!

Crédit photos: Vincent Éthier/Eye of the Tiger Management

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *