Échange monstrueux dans la NBA – Qui est le grand gagnant?

Auteur
follow me

16h10.

Tremblement de terre au sein de la NBA.

Un échange monstrueux fait irruption mettant en vedette James Harden, star de Houston et trois autres équipes.

Surprise? Je ne pense pas.

Il faut savoir que le barbu a demandé à de multiples reprises de quitter les Rockets lors des derniers mois. Selon Harden, la formation ne semble pas être capable d’être synonyme de victoires au fil des saisons, malgré le passage de Chris Paul, puis de Russel Westbrook et finalement de John Wall au sein de l’effectif.

Étonnant? Plutôt.

Harden s’est finalement exclamé en début de semaine sur son présent désarroi :

« Nous ne sommes tout simplement pas assez bons… j’aime beaucoup cette ville. J’ai fait tout mon possible, littéralement »

« C’est incroyable comme situation. Je ne pense pas que ça peut être corrigé.»

La direction des Rockets de Houston semble avoir exaucé le souhait de son joueur étoile en concluant finalement l’une des plus grosses transactions de l’histoire de la NBA impliquant les Cavaliers de Cleveland, les Nets de Brooklyn et les Pacers de l’Indiana.

Résumé de l’échange

  • Les Nets obtiennent James Harden des Rockets.
  • Les Rockets obtiennent Victor Oladipo des Pacers, Rodions Kurucs des Nets, Dante Exum des Cavaliers, 4 choix de 1re ronde, ainsi que 4 transferts de choix de 1re ronde avec les Nets.
  • Les Cavaliers reçoivent Jarrett Allen et Taurean Prince des Nets.
  • Les Pacers de l’Indiana obtiennent Caris Levert et un choix de 2e ronde.

Alors, qui est le grand gagnant de cet échange?

Brooklyn

Les Nets se retrouvent donc avec un trio de star sous James Harden, Kevin Durant et Kyrie Irving. Tous des joueurs aux grandes éloges et cumulant les titres et les records de toutes sortes.

J’entends déjà certains s’exclamer au sujet de l’arrivée d’une nouvelle équipe super puissante au sein de la NBA…

Attendez une seconde!

Certes, il est certain qu’offensivement l’équipe a un potentiel énorme. Toutefois, cela peut bien être un couteau à double tranchant. Il n’y a qu’un seul ballon dans un match et le basketball est un jeu qui se joue de manière collective. Petite mention ici à l’équipe du Thunder d’Oklahoma de 2012!

Brooklyn perd donc des joueurs clés de son banc et plusieurs choix de première ronde au profit de l’un des joueurs les plus offensifs de la NBA. Les Nets sont décidés de mettre en jeu leur futur pour gagner un championnat et ce, dès maintenant. Cela s’avérera-t-il à être la bonne décision?

Pour l’instant, il faudrait que Kyrie Irving décide de présenter le bout de son nez à un match. Celui-ci étant introuvable depuis quelques jours, Steve Nash et son équipe ont plusieurs beaux problèmes à régler pour préparer l’arrivée d’Harden. Un défi de taille pour un coach ne cumulant qu’une seule année d’expérience à une telle position.

Houston

Les Rockets de Houston mettent un terme de neuf saisons avec leur joueur vedette. C’est le cas de le dire, dur coup pour les partisans. Je comprends parfaitement ce sentiment, moi-même fanatique des Clippers de Los Angeles ayant vécu l’échange de Blake Griffin…

Mais le futur est bien pour Houston!

L’équipe récupère une panoplie de choix de première ronde en plus de conserver en grande partie de son effectif actuel. Rappelez-vous que les Rockets possèdent toujours John Wall à la position de meneur et Demarcus Cousins ainsi que Christian Wood au pivot, celui-ci connaissant une saison des plus remarquables.

L’ajout d’Oladipo est un bon pari pour l’effectif de Stephen Silas. Je suis certain que son arrivée ne pourra pas autant nuire à la chimie de l’équipe que James Harden précedemment!

Cleveland

Victoire pour l’équipe de l’Ohio qui sécurise son avenir à la position de pivot avec Jarret Allen, joueur que l’on reconnait pour son énorme afro, mais aussi pour ses fortes habiletés défensives! En effet, Allen a un énorme potentiel et n’a que seulement 22 ans. Il affiche présentement une moyenne de 11.2 points, 10.4 rebonds et 1.6 contres par match. Taurean Prince sera également un excellent atout en sortie de banc pour Cleveland.

Indiana

Coup de génie de la direction des Pacers, l’équipe récupère Caris LeVert et évite de perdre Victor Oladipo lors de la prochaine période d’intersaison, celui-ci étant agent libre cet été.

Les Pacers ajoutent alors à leur effectif un joueur redoutable et explosif qui ne méritait qu’une équipe comme celle d’Indiana pour jouer à sa juste valeur. Caris LeVert cumule une moyenne de 18.5 points par match en sortie de banc pour les Nets cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *