La chronique affolante! | Ligue Nationale | Olivier Blais

Une saison de baseball… c’est long en tah! Nous n’en sommes qu’à la moitié et, déjà, le portrait du classement final se dessine. Des équipes sont au sommet, d’autres les poursuivent et plusieurs pensent déjà à ce qu’elles vont faire en octobre. Parmi ces équipes, quelques-unes nous surprennent et d’autres nous déçoivent. Il en va de même pour les performances de certains joueurs. Au cours des prochains jours, nous vous offrirons un portrait des 20 performances surprises et décevantes de la première moitié de la saison 2018. Entamons donc le tout avec les lanceurs de la Ligue Nationale, si vous le voulez bien.

 

Surprises lanceurs (Nationale)

 

 

  1. Josh Hader – RP – Milwaukee

Le jeune lanceur natif du Maryland a réussi à améliorer les statistiques déjà impressionnantes de son année recrue. Il a maintenant une m.p.m. d’1.13 et un WHIP de 0.73. Ceci étant dit, ses deux statistiques les plus impressionnantes sont ses 80 retraits au bâton en seulement 40 manches lancées et le titre de la plus longue chevelure de la LN; désolé Monsieur Syndergaard.

2-0 / 1.13 / 80 K / 0.73

 

  1. Tyson Ross – SP – San Diego

Un revenant, celui-là! Les trois dernières années n’ont pas été faciles pour Ross. De nombreuses blessures l’ont gardé hors du terrain, mais cette année le lanceur format géant présente des statistiques très honnêtes avec une équipe de bas-fond. Une prise attrayante pour une équipe qui aspire aux séries éliminatoires.

5-5 / 3.34 / 85 K / 1.18

 

  1. Sean Newcomb – SP – Atlanta

L’équipe Cendrillon de cette année, les Braves d’Atlanta ont vu leurs jeunes lanceurs prendre d’assaut la division Est de la Ligue Nationale. L’ancien choix de première ronde, gaucher et rouquin (il a tout pour lui!), a permis de faire rêver les dirigeants des Braves à un nouveau « Big 3 » sur le monticule avec Theheran et Foltynewicz. On est loin de celui des années 90, mais la patte gauche a un bel avenir devant lui.

8-2 / 2.59 / 84 K / 1.16

 

  1. Ross Stripling – SP / RP – Los Angeles

Aucunement destiné à démarrer des matchs cette année, Dave Roberts a eu la main plus que chanceuse lorsqu’il lui a confié la balle en début mai. Un hybride entre le lanceur partant et celui de longue relève, il pourrait bien être la raison qui permettra aux Dodgers de se qualifier pour le grand tournoi automnal. Sa glissante et sa courbe en effraient plus d’un!

6-2 / 1.99 / 85 K / 1.04

 

  1. Patrick Corbin – SP – Arizona

Un autre gaucher sur la liste! Cette fois-ci un lanceur transformé par le nouvel humidificateur du Chase Field. Corbin n’est pas un lanceur réputé pour sa balle de feu, mais il est précis comme l’élite de la MLB et sa moyenne de 1.3 K par manche lancée en fait foi. Sa statistique la plus impressionnante : l’adversaire ne frappe que pour ,201 contre lui. Avec Greinke et Ray (qui est de retour au sommet de sa forme) les D-Backs seront peut-être l’équipe à battre dans la Nationale.

6-3 / 3.24 / 129 K / 1.00

** Mention spéciale à Miles Mikolas des Cards de St-Louis : 8-2 / 2.69 / 71 K / 0.97  ET à Chris Stratton des Giants de San Francisco : 8-5 / 4.14 / 67 K / 1.36

 

 

Déceptions lanceurs(Nationale)

 

  1. Yu Darvish – SP – Chicago

Mais que se passe-t-il avec le grand japonais? Signé cet hiver pour 126 millions sur 6 ans, Darvish n’a eu qu’une seule saison complète depuis 2014. Le talent est présent, sa glissante est dévastatrice, mais l’endurance (physique et mentale) n’y est tout simplement pas. Elle n’y a jamais été depuis son année recrue. Ai-je besoin de vous rappeler la débâcle en série l’an passé, avec les Dodgers?

1-3 / 4.95 / 49 K / 1.43

 

  1. Kelly Jansen – RP – Los Angeles

Le meilleur releveur des Ligues Majeures depuis deux ans; Jansen n’est que l’ombre de lui-même cette année. Un Mariano Rivera des temps modernes, il ne vous affronte qu’avec sa rapide coupée, le « closer » des Dodgers peine à cumuler les retraits au bâton. Lui qui en avait enregistré près d’une centaine lors des cinq dernières saisons. Les bleus de la Californie ont absolument besoin de son bras canon dans un futur rapproché.

0-1 / 2.45 / 36 K / 0.93

 

  1. Jake Arrieta – SP – Philadelphie

Un des lanceurs les plus décevants lors de la première moitié. Se laissant désirer comme une jeune pucelle jusqu’à l’ouverture des camps d’entraînement, le grand barbu a laissé sa combativité dans son manoir de Chicago. Il aurait dû être ce qu’on appelle un « 1-2 punch » avec Aaron Nola; il sera plutôt la raison principale de l’absence des Philies en série.

5-5 / 3.42 / 54 K / 1.23

 

  1. Clayton Kershaw & Alex Wood – SP – Los Angeles

Eh oui! Encore les Dodgers. Ils sont sympathiques, mais cette année ils ne seront pas en finale. L’infirmerie n’est pas assez grande pour tous les lanceurs blessés de l’organisation et leurs deux meilleurs lanceurs ne savent plus gagner. Un est toujours blessé et l’autre a oublié comment lancer au coin extérieur. Les statistiques ne disent pas toujours tout, mais dans ce cas-ci c’est flagrant :

2017 à Kershaw :  18 V / 202 K                                                Wood : 16 V / 151 K

2018 à Kershaw : 1 V / 57 K                                                      Wood : 3 V / 75 K

Terminé, votre Honneur.

Kershaw : 1-4 / 2.94 / 57 K / 1.17

Wood : 3-5 / 4.13 / 75 K / 1.18

 

  1. Madison Bumgarner, Johnny Cueto & Jeff Samardzija – SP – San Francisco

C’est la déception de l’année. Toute position, Ligues et Univers confondus. Je ne sais pas si ce sont les joueurs ou les préparateurs physiques qui sont à blâmer, mais c’est une hécatombe dans la baie de San Francisco. Les trois ont fait un mois et plus sur la liste des blessés, j’en conviens. Mis à part Cueto les couettes en début de saison, aucun n’a bien lancé et ce, dans le parc considéré comme étant le meilleur stade pour les artilleurs de tout le baseball majeur. Je n’oserais même plus les prendre dans ma game d’MLB The Show! Le plus ironique c’est qu’ils sont tout de même dans la course pour le meilleur deuxième.

Bumgarner : 1-2 / 3.20 / 17 K / 1.14 / 25 ML

Cueto : 3-0 / 0.84 / 26 K / 0.69 / 32 ML

Samardzjia : 1-4 / 6.56 / 26 K / 1.68 / 35 ML

Publié
5 mois
Categories
Baseball
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *