LeBron James est à nouveau honoré au All-Star Game | William Thériault

Dimanche soir se tenait un des évènements les plus attendus de la saison dans la NBA, alors que nous avons eu droit à un spectacle enflammé à l’occasion du Match des Étoiles 2018. Il faut dire que le tout a été un véritable succès, car c’est avec plus d’intensité et d’esprit de compétition que les joueurs ont abordé cette toute première édition à formule modifiée.

Je parle ici de formule modifiée car après plusieurs décennies, la traditionnelle opposition  »Est contre Ouest » a été abandonnée au profit d’un repêchage à l’interne par deux capitaines désignés, le tout parmi une banque de joueurs étoiles préalablement sélectionnés par le vote du public et par les entraîneurs de la ligue.

Ayant cumulé le plus de voix dans leur conférence respective, LeBron James et Stephen Curry ont été choisis comme capitaines des deux équipes d’étoiles. La compétitivité s’est bien faite sentir dans les deux camps, un style auquel nous n’étions pas habitués jusqu’à maintenant. Sans voir une intensité semblable à un match de séries, on ne pouvait plus reconnaître la défensive inexistante des dernières éditions au Staples Center.

L’an dernier, après que les deux équipes aient cumulé pas moins de 374 points pour s’emparer du record à ce chapitre, de nombreuses critiques ont été reçues quant au faible effort défensif fourni par les joueurs. Cette année, c’est mission accomplie: sans avoir laissé de côté les jeux spectaculaires, on a pu voir un jeu plus relevé du côté défensif, comme en témoigne la marque finale de 148-145 (293 points au total) en faveur de Team LeBron.

En plus d’avoir réussi le tir gagnant avec moins d’une minute à faire, LeBron James a accumulé un total de 29 points, 10 rebonds et 8 passes décisives pour remporter son troisième titre de MVP du Match des Étoiles en carrière, les deux autres ayant été remportés en 2006 et en 2008.

Comme pour témoigner de son extrême longévité au sein du circuit, on peut remarquer qu’en 2006, lorsqu’il a premièrement mis la main sur cette distinction, aucun des 27 autres membres des équipes d’étoiles n’avait ne serait-ce qu’été repêché! Ce fait parle de lui-même: nous sommes bien forcés d’admettre que James est un des joueurs qui est resté au sommet pendant le plus longtemps, et ce, de toute l’histoire de la NBA.

Cependant, ce n’est pas sans aide que l’ailier des Cavaliers a pu arracher la victoire, bien au contraire. En effet, ce ne sont pas moins de huit joueurs qui ont dépassé le plateau des 10 points au cours de la rencontre. Du côté de Team Stephen, c’est aussi un total de huit joueurs qui a atteint les 10 points, mais ce sont DeMar DeRozan qui se sont démarqués avec une récolte de 21 points chacun.

Auteur
Publié
3 mois
Categories
NBA
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *