Max Pacioretty serait-il près d’être échangé ? | Marco Blier

Lundi dernier, notre cher Renaud Lavoie a su mettre de l’huile sur le feu de joie qu’est le Canadien de Montréal ces derniers temps, en déclarant que « le clan Pacioretty s’attend à ce qu’il parte ». Ses sources sont-elles fondées ? Renaud nous sort-il un faux lapin de son chapeau ? A-t-il réellement eu des contacts avec le clan du capitaine ? Nous n’en savons point. Ce que nous savons, par contre, c’est que ce n’est pas la première fois que le numéro 67 du CH se retrouve dans le moulin à rumeurs, alors que nous sommes présentement à moins d’un mois de la date limite des transactions dans la LNH.

Il faut dire que Pacioretty est une cible intéressante pour une équipe qui aspire aux grands honneurs, lui qui marque régulièrement 30 buts (il en compte déjà 16 cette saison), pour la modique somme de 4,5 millions de dollars sur la masse salariale.

Tour d’horizon

Pour commencer, il faut se rappeler que Pierre Lebrun avait mentionné que Marc Bergevin avait finalement fixé un prix pour l’ailier gauche du Canadien, prix qui comprendrait comme base un bon jeune joueur de centre. Enfin, me direz-vous. Il faut aussi garder en tête que les Kings de Los Angeles ont semblé avoir de l’intérêt envers Pacioretty plus tôt cette saison, eux qui auraient supposément offert un défenseur de premier plan qui n’est pas Drew Doughty et un jeune attaquant, selon le controversé Eklund de HockeyBuzz. Cependant, seront-ils encore aussi agressifs dans le dossier Pacioretty qu’ils l’étaient en début de saison, surtout si le prix augmente ?

Les Blues de St-Louis viennent récemment de s’ajouter à la liste d’équipes convoitant les services du marqueur américain, eux qui seraient aussi supposément intéressés à Carey Price, et qui, selon Jean-Charles Lajoie de 91,9 Sports, auraient offert Jake Allen, Robert Thomas et un choix de première ronde afin d’obtenir ses services. Est-ce que les Blues pourraient laisser tomber Price pour diriger leur attention plutôt vers Max Pacioretty ? C’est plausible, considérant que Jake Allen fait très bien le boulot cette saison et qu’un trio Pacioretty – Schenn – Tarasenko pourrait bien être dévastateur en vue des séries éliminatoires. Il faut aussi dire que les Blues ont ce qu’il faut pour acquérir Pacioretty, eux qui peuvent miser sur de jeunes centres comme Robert Thomas, qui a remporté l’or avec le Canada lors des derniers championnats mondiaux juniors, et Ivan Barbashev.

Une guerre des enchères en perspective ?

Il est certain que Max Pacioretty pourrait être LE joueur le plus convoité lors de la date limite des transactions si Marc Bergevin décide de s’en départir et il est certain qu’une énorme guerre des enchères pourrait bien éclater entre plusieurs équipes afin d’en faire son acquisition. Ce sera alors à Marc Bergevin d’aller chercher le plus pour son joueur, un peu comme Joe Sakic a finalement réussi à faire avec Matt Duchene. Imaginez un jeune comme Robert Thomas dans l’organisation du Canadien… Ou bien simplement un jeune attaquant, un haut choix au repêchage et un vrai défenseur top 4 gaucher. Je dis « simplement », mais ce serait tout de même une bonne offre pour le capitaine des Canadiens.

Bref, au risque de me répéter, ce sera à Marc Bergevin d’en tirer le maximum à la date limite des transactions afin de pouvoir enfin aller chercher un vrai centre numéro un, qu’il soit établi ou en développement.

Croyez-vous qu’il y parviendra ?

 

Crédit photo : Vincent Éthier

Marco Blier Editor
Auteur
Auteur
Publié
8 mois
Categories
Canadiens
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *