UFC 257 : McGregor s’écroule, Chandler épate

Le premier gala à la carte de l’année dans l’UFC s’est conclu hier soir sur une note toute particulière. Conor McGregor (22-5) ne figurait pas parmi les gagnants de la soirée. L’Irlandais se mesurait à l’américain Dustin Poirier (27-6-1 NC). Les deux vétérans de l’octogone ont déjà croisé le fer en 2014. McGregor avait alors remporté le combat par T.K.O. en 1 minute et 48 secondes, laissant peu de doutes qu’il était bel et bien le meilleur combattant des deux à l’époque.

Poirier (gauche) a passé le K.O à Mcgregor (droite).

Le premier round était comme on l’attendait tous, une cadence très prononcée pour les deux combattants et des échanges violents. Poirier a réussi à amener McGregor au sol dès la première minute et a maintenu l’avantage de la position pendant deux minutes additionnelles, lui donnant au départ un bel avantage aux yeux des juges. Une fois debout, McGregor est allé avec son arsenal de choix, soit sa puissante gauche et ses coups de pied dirigés à la tête de Poirier. Ce dernier ripostait sans relâche en martelant McGregor sur sa jambe droite.

Le combat debout était à l’honneur au second round. Les deux combattants enchainaient les coups et les ripostes, donnant sincèrement l’impression que le combat pouvait se terminer à tout moment. Au final, un moment de faiblesse de l’irlandais permit à Poirier d’y aller d’une avalanche de coups pour ainsi mettre fin au combat à 2 minutes et 32 secondes du deuxième round.

C’était la première fois de sa carrière professionnelle que McGregor se faisait passer le K.O. Lors de la conférence de presse d’après-combat, l’irlandais soulignait la défensive accrue de son rival ainsi que de l’impact qu’il a eu avec ses coups répétés à sa jambe droite.

« Ma jambe droite est complètement détruite, » dit-il.  » Vous ne pouvez pas le voir, mais ça doit être gros comme ballon de football américain! Pendant le combat je croyais sincèrement avoir bloqué ses coups, mais plus il m’en donnait et plus ceux-ci avaient d’impact sur ma rapidité. Sa défensive était excellente, il me laissait peu de chances pour contre attaquer. »

Le « Notorious » a aussi souligné qu’il sentait que son inactivité dans l’octogone commençait à le rattraper. Il quittera Abu Dhabi après s’être confiné et verra où il en est face à sa carrière dans l’organisation.

Chandler épate

Le nouveau venu chez les poids légers Michael Chandler (22-5) a réussi son entrée dans l’octogone de l’UFC lors de l’avant-dernier combat de la soirée face au Néo-Zélandais, Dan Hooker (20-10), sixième aspirant de la division. L’ancien champion poids léger du circuit Bellator effectuait son baptême de l’octogone dans un combat de pugilistes qui voyait Hooker comme le léger favori à -143 (+115 pour Chandler).

« Iron » Michael se sentait visiblement à l’aise dès les premiers instants du combat, s’installant au milieu de l’octogone et prenant contrôle du rythme. Hooker a tenté de ralentir la cadence en lui assénant des coups vicieux aux mollets, sans succès. L’américain a enchainé une combinaison droite au corps-crochet gauche qui a tout de suite amené le Néo-Zélandais au sol. Chandler a déferlé une pluie de coups sur son rival, mettant fin abruptement au combat.

Le petit nouveau s’est permis de rappeler à tous qu’il est parmi les meilleurs aspirants au titre des poids légers, évoquants quelques noms familiers lors de son entrevue d’après-combat dans l’octogone.

« Conor McGregor, surprise surprise, y’a un nouveau champion dans la division! Dustin Poirier, ton tour viendra aussi! Et Khabib! Si tu penses que ta place dans le futur est dans l’octogone, si tu crois que ta destinée est de battre quelqu’un et mettre ta fiche à 30-0, et bien viens me battre, si tu le peux! »

Crédits photos : BBC, MassLive.com

Crédits vidéo : UFC 

Auteur
Publié
1 année
Categories
UFC
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *