La chute de Paulo Costa : pourra-t-il se relever samedi?

C’est ce samedi que Paulo Costa affrontera Marvin Vettori lors du combat principal de la carte de l’UFC Vegas 41, la première apparition du cogneur Brésilien depuis sa cuisante défaite par TKO en septembre 2020 face au champion des poids moyens, Israel Adesanya. Un revers amer qui semble avoir changé sa force mentale par la suite compte tenu des événements qui s’en sont ensuivis.

L’après UFC 253

Les excuses se sont mises de la partie dès le combat contre Adesanya fini. Costa aurait eu de grosses crampes en raison de sa coupe de poids en vue de l’UFC 253, l’empêchant de dormir convenablement et le « forçant » à boire beaucoup de vin pour l’aider à trouver sommeil. Résultat, un lendemain de veille lors de son combat de championnat selon le principal intéressé.

Le décalage horaire en raison de l’emplacement du gala (Abu Dhabi) n’a pas dû l’aider non plus puisque son arrivée au stade du « Fight Island » avait lieu à 5h du matin heure locale, mais hélas pour sa crédibilité, tout le monde présent sur la carte ont dû en souffrir à un certain point.

Adesanya avait alors commenté que les excuses de Costa n’étaient que le fruit de son égo, qui ne pouvait accepter la défaite. Pourtant Costa a fait à maintes reprises des tweets mentionnant cet incident, laissant à l’imagination la question suivante : n’est-ce qu’une excuse peu flatteuse pour un combattant professionnel ou l’a-t-il vraiment fait, laissant présager un gros manque de jugement de sa part?

Par la suite, ses commentaires face aux payes des combattants qu’il jugeait trop maigres n’ont pas du tout plu à son patron. Dana White s’est contenté de rappeler la dernière performance dans l’octogone de Costa avant de dire « Il devra mettre plus d’efforts dans son travail s’il veut une meilleure paye. »

Costa lors de son dernier combat contre Israel Adesanya

L’UFC Vegas 41

Nouveau combat, nouvelle chance? Bien sûr que non, il y a encore des incidents. Costa a confirmé qu’il ne sera pas en mesure de faire le poids, lui qui fait osciller la balance à 96 kilos (211 lbs), soit douze kilos ou 26 livres de plus que la limite des poids moyens (84 kg). À la place, il propose que le combat se fasse à un poids « catch » de 195 livres.

Son adversaire Vettori s’est empressé de commenter la situation :

« Il (Costa) semble avoir de la difficulté avec son poids, » a-t-il déclaré lors de la conférence de presse d’avant-combat. « Ça ne me fait rien, car j’ai dit que je me battrais contre lui quand même, mais au final le point est qu’il faut rester professionnel. Les « weight cut » font partie du sport et à un certain point il faut y faire face. Ce n’est pas très professionnel de sa part. »

Ce sera donc la première fois que Costa manquera la limite de poids de sa carrière. Le principal intéressé ne semble pas trop indisposé par le fait qu’il devra remettre 20% de sa bourse de combat. Selon ses dires, il n’a même pas regardé aucun des combats précédents de Vettori, affirmant lors de la conférence de presse d’avant-combat qu’il « préfère se concentrer sur lui-même. »

Vent de changement

Cela semblera peut-être prématuré de ma part comme affirmation, mais je crois que le combat contre Adesanya a profondément changé la force mentale de Paulo Costa. Il semble encore être confiant en tant qu’athlète, conscient de ses capacités physiques, ses forces et de sa force de frappe qui terrorise la division des poids moyens depuis 2017.

Cependant, il semble être plus nonchalant qu’auparavant. Rappelons-nous que l’an dernier, Costa affirmait peser 220 livres (100kg) sept jours avant son combat contre « Stylebender » et avait fait le poids le jour de la pesée venu. La version d’aujourd’hui ne semble pas prête à le faire. Il a plutôt semblé abandonner le projet et essayer de trouver un compromis ma foi déplacé compte tenu de l’importance du combat face à la division.

Vettori a rappelé un bon point lors de son point de presse, sois celui du professionnalisme. L’UFC ne condamne pas (encore?) ce que l’on appelle les « nasty weight cut », les pertes de poids et déshydratation extrêmes auxquelles certains combattants(tes) doivent se soumettre pour arriver à la limite. Elles font partie du sport et respecter le poids est en effet un signe de professionnalisme et de dédication à son métier dans le cas échéant. Est-ce que son éthique de travail serait elle aussi affectée par sa dernière défaite?

Il semble que ce sera un différent Paulo Costa qui prendra l’octogone d’assaut samedi prochain. Il semble moins affamer depuis sa défaite, sa première en tant que professionnel. J’espère sincèrement me tromper car il fait partie des combattants des plus électrisants des poids moyens et a offert de merveilleux combats aux fans par le passé.

Vettori ne sera pas un adversaire facile pour « Borrachinha ». Encore là, ni Uriah Hall ni Yoel Romero n’ont été des tests faciles et Costa a passé les deux fois avec brio. Encore là, je ne sais pas s’il est dans un bon état d’esprit, chose très importante pour un combattant. Plusieurs questions se soulèvent, toutes les réponses nous attendent samedi soir lors du combat principal de l’UFC Vegas 41.

Pour rafraichir la mémoire des sceptiques face à Costa, je vous laisse avec une reprise de son combat contre Romero. Bon visionnement gratuit!

Crédits photos : TMZ via Getty Images, MMAFighting via Getty Images

Crédits vidéo : UFC YT

Auteur
Publié
2 mois
Categories
UFC
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *