Un repêchage déterminant pour le futur | Laurent Gosselin

Le 28 avril dernier, tous les amateurs de hockey retenaient leur souffle, alors que Bill Daly annonçait le dévoilement de la très attendue loterie de la LNH. Bien que plusieurs partisans du Canadien espéraient mettre la main sur le premier choix au total, nous ne sommes pas en reste puisque Marc Bergevin a été le seul directeur général avec Don Waddell des Hurricanes à améliorer son sort lors de cette loterie. Le Canadien sera donc troisième à parler lors du repêchage de juin prochain à Dallas. Il s’agit de la plus haute sélection du tricolore depuis 2012, année où avait été repêché Alex Galchenyuk.

Cette année, les choses seront bien différentes de 2012. En effet, le repêchage s’annonce être l’un des meilleurs depuis très longtemps. Si le défenseur suédois Rasmus Dahlin est quasiment assuré d’être le premier choix au total, plusieurs autres très bons joueurs seront disponibles pour le Canadien. De ce lot, on retrouve les ailiers Andrei Svechnikov, Filip Zadina et Brady Tkachuk. Le Canadien va fort probablement repêcher l’un de ces trois joueurs, du moins, s’il conserve son choix.

Les besoins immédiats du Canadien sont assurément au poste de centre ainsi qu’à la défense. Toutefois, les joueurs de centre ne devraient pas sortir avant le dixième rang, et aucun des défenseurs classés entre le cinquième et le dixième rang ne semblent être prêt à faire le saut directement dans la LNH. Il est donc très peu probable que le Canadien règle ses problèmes à court terme avec le repêchage. Toutefois, le Canadien possède plusieurs éléments intéressants en vue d’une transaction future. Les quatre choix de deuxième ronde donneront énormément de marge de manœuvre à Marc Bergevin pour lui permettre d’avancer, de reculer ou de bâtir une transaction impliquant des joueurs établit. Si Bergevin arrive à échanger son capitaine Max Pacioretty dans une transaction impliquant un premier centre, l’ailier repêché au troisième rang deviendrait immédiatement très important dans l’alignement de l’équipe.

Par contre, si Bergevin n’arrive pas à mettre la main sur un joueur de centre, il faudra sérieusement penser à monnayer ce choix pour reculer de quelques rangs, et également mettre la main sur d’autres éléments. Je pense toutefois que Pacioretty ne sera pas de retour avec le Canadien la saison prochaine et qu’un marqueur naturel comme Filip Zadina pourrait être son successeur à moyen et à long terme. S’il est encore disponible, Zadina serait, selon moi, le choix logique. Il est un excellent produit de la LHJMQ, qui possède un excellent maniement de rondelle et qui adore utiliser son puissant lancer pour déjouer le gardien adverse. Il a d’ailleurs marqué 44 buts et a récolté 82 points en 57 matchs avec les Mooseheads d’Halifax la saison dernière. Il s’est également illustré sur la scène internationale lors du Championnat mondial des moins de 20 ans, où il a totalement dominé pour la République tchèque récoltant sept buts en sept rencontres. La grande majorité des listes de dépisteurs le classe second meilleur espoir en Amérique du Nord, tout juste derrière le russe, Andrei Svechnikov.

Les aussi bons repêchages aident les équipes de bas de classement à accélérer leur reconstruction. Avec le troisième choix au total et leurs quatre sélections en deuxième ronde, le Canadien va regarnir sa banque d’espoir à long terme. Une chose est certaine, la direction du CH n’a plus le droit à l’erreur et ce repêchage sera peut-être bien celui de la dernière chance pour Marc Bergevin.

 

Crédit photo : isport.blesk.cz

Publié
2 semaines
Categories
CanadiensHockey
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *