Dans les câbles – Une dure bataille pour Butler | Olivier Daigneault

Salut à toi, amateur de Gilles ‘’the Fish’’ Poisson

Vous m’excusez pour la longue absence? C’est que votre chroniqueur de boxe préféré n’a pas juste ça à faire, vous divertir et vous tenir informé, vous savez! Le métier de chroniqueur de boxe amateur (pas la boxe amateur là, le chroniqueur amateur! Suit!) n’est pas ce qui met le Valentine sur la table pour nourrir mes trop nombreux enfants alors je dois me lever tôt et rentrer tard à certaines périodes et cette saison en est une. Dommage que ça tombe sur une saison forte en boxe également alors vous permettrez que je récapitule.

(Pour les plus jeunes, vous pouvez googler Gilles The Fish, ça vaut le détour!)

Le géant russe Arslanbek Makhmudov, annoncé il y a quelques semaines comme prochaine grande vedette du Groupe Yvon Michel puis désavoué quelques jours plus tard dans les médias, se voit accepter un contrat avec Interbox, propriété d’Eye Of the Tiger Management, ai-je besoin de le rappeler. On se demandait qui pouvait bien vouloir faire mal paraître le groupe GYM à ce point. Disons qu’on en a maintenant une petite idée. Il s’entraine à Montréal sous la gouverne de Marc Ramsay et devrait voir de l’action le 7 avril prochain.

Parlant de lourds, Adam Braidwood et Simon Kean se cherchent depuis longtemps. En fait, c’est surtout Kean qui court après Braidwood depuis des années et ce dernier semble bien déterminer à lui faire ravaler ses paroles. Kean sera dans le ring samedi prochain au Centre Vidéotron de Québec et aimerait qu’on organise ce combat après sa récupération. Braidwood quant à lui devrait être en mesure de se battre de nouveau très bientôt car son combat d’hier soir fut des plus brefs. Une belle prise de bec a d’ailleurs eu lieu à la fin du combat quand Kean est monté sur le ring à la suite de la victoire expéditive de Braidwood. On peut gager nos REEE que l’Albertain fera le même coup à Kean samedi prochain!

Le gala présenté hier au Casino de Montréal mettait aussi en vedette 3 autres pugilistes prometteurs, qui avaient tous trois des choses à prouver. Batyr Jukembayev a encore une fois démontré sa force de frappe en envoyant son adversaire Noe Nunez au tapis dans la première minute du combat. Nous devrons donc attendre encore pour voir ce qu’il fera quand il se rendra au deuxième round…

Custio Clayton, lui aussi, a voulu retourner au vestiaire sans devoir faire du lavage. Il a terrassé son opposant Gabor Kovacs après quelques secondes, laissant les questions de sa réaction face à l’adversité pour un autre rendez-vous.

Le combat final de la soirée en fut tout un, par contre. Une chance! Steven Butler a vengé le verdict nul qu’il avait partagé avec Jaime Herrara par TKO au 10ème assaut. Butler a envoyé Herrera au tapis à deux reprises au deuxième round et il a dû puiser dans ses ressources pour venir à bout du tenace Américain. Un bagage d’expérience qui le fera certainement grandir. Une autre revanche, cette fois contre Brandon Cook? Peut-être à l’automne selon l’entourage de Butler.

Encore à propos des lourds, de l’autre côté de l’Atlantique cette fois, le champion WBA, IBF et IBO Anthony Joshua a rajouté le titre WBO à sa taille en défaisant le Néo-Zélandais Joseph Parker par décision unanime hier soir au Royaume-Uni. Le combat tant attendu entre ses deux boxeurs invaincus aura été quelque peu décevant et Joshua n’a pas été aussi convaincant qu’il aurait pu. Le champion WBC, Deontay Wilder, aimerait bien prouver au monde entier qu’il est le souverain de la catégorie en tuant (oui, il a bien dit ça!) un adversaire et il aimerait bien que cet adversaire soit Joshua. Ce n’est pas la première fois qu’un tel duel est invoqué mais il semble dur à organiser! Dans l’attente, croisons-nous les doigts!

Crédit Photo: lapresse.ca

Publié
4 mois
Categories
Boxe
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *