Le CF Montréal et le New York City FC se quittent sur un verdict nul

Le CF Montréal et les Champions en titre de la MLS, le New York City FC se quittent sur un verdict nul de 0-0 au Stade Saputo sous une rencontre remplie d’émotions pour les Montréalais. 

Alors que le New York City FC règne au sommet de l’association Est, le CF Montréal tentait d’étaler sa série de victoires à deux matchs depuis leur dernier gain contre DC United, il y a deux semaines, où les deux équipes se sont quittées par la marque de 2-1 pour les montréalais.

Faisant face à l’une des équipes favorites au titre de la Coupe MLS, les hommes de Wilfried Nancy se donnaient des arguments valables de faire une bonne prestation devant leurs partisans, samedi dernier, et ce, malgré un événement majeur survenu à l’extérieur du terrain.

Ayant succombé à un cancer du cerveau nommé Glioblastome, l’ancien porte couleur de l’Impact de Montréal et maintenant ancien entraineur adjoint du CF Montréal, Jason Di Tullio s’est éteint à l’âge de 38 ans.

Par ailleurs, il s’agit du même cancer qui a enlevé la vie à Derek Aucoin, ancien lanceur des Expos de Montréal.

Communément appelé «La Grinta», Di Tullio a entamé sa carrière d’entraineur adjoint en 2015 en rejoignant Mauro Biello qui était, à l’époque, l’entraineur du club. Il a d’ailleurs fait un passage à titre d’instructeur pour les U16 et U18 de l’académie du CF Montréal.

Outre l’aspect sportif et l’enjeu du match, il s’agissait d’une rencontre palpable qui touchait non seulement les joueurs et le staff technique, mais également les partisans qui lui ont démontré leur amour durant son combat contre le cancer.

Un manque de réalisme

Jouant devant une salle comble de 19 619 spectateurs pour la deuxième fois cette saison au Stade Saputo, le onze montréalais amorçait la rencontre en force en se procurant de nombreuses occasions d’inscrire le premier but de la partie, lors de la première mi-temps.

James Pantemis, qui obtient son troisième départ consécutif, a failli commettre une bourde dans sa surface de la réparation, lors de la dixième minute de jeu. Heber met de la pression sur le portier québécois qui dégage le ballon sur l’attaquant brésilien et qui dévie accidentellement tout près de son filet.

Une minute plus tard, les hommes de Wilfried Nancy sont venus tout près d’ouvrir le pointage sur une belle action collective orchestrée par Samuel Piette, que Kamal Miller n’arrive à mettre la touche finale.

Plus la rencontre avançait, plus le Bleu-Blanc-Noir accentuait sa domination au niveau de la possession et du rythme imposé lors de la première mi-temps. Coup sur coup, Lassi Lappalainen, Romell Quioto et Djordje Mihailovic se font barrer la route par la défense new-yorkaise et par le gardien Sean Johnson.

Lappalainen qui connait d’excellents moments avec le club montréalais depuis plusieurs rencontres, grâce à ses prestations sur le terrain, continue de voguer sur son efficacité en tant que piston gauche, position dont il n’est pas habitué.

L’international finlandais a connu un autre bon match dans le secteur offensif où on a pu voir sa verticalité lors de certaines actions et sa vivacité à provoquer la défense adverse.

Un match à caractère défensif

Avec le départ de leur joueur vedette Valentin «Taty» Castellanos vers le club espagnol, Girona FC, la formation de la Grosse Pomme semblait être désavantagée par la perte de leur star, et ce, malgré le potentiel offensif de ses jeunes joueurs sud-américains comme Talles Magno, Gabriel Pereira, Santiago Rodriguez et Thiago Andrade. Malheureusement, la rencontre de samedi dernier respirait un match défensif puisque ces joueurs nous ont laissé sur notre faim.

Du côté montréalais, tous les joueurs ont fait un énorme travail pour essayer de contrer leur attaque dévastatrice. Plusieurs tacles de la part des joueurs offensifs ont donné un souffle supplémentaire à l’équipe et on sentait une cohésion sur terrain et un réel investissement de tout le monde, ce que Di Tullio aurait souhaité voir.

Ça ne les a tout de même pas empêchés de se porter vers l’avant et d’ailleurs, Montréal s’est procuré la plus grande opportunité de niveler la marque.

Lors d’une contre-attaque menée par Quioto, le Hondurien se trouve en deux contre un avec son coéquipier, Mason Toye, qui profite de sa passe pour ensuite manquer de lucidité devant le filet en envoyant le ballon dans les tribunes.

Outre la chance manquée de l’Américain, le onze montréalais s’est donné des moyens de renverser la vapeur, et ce, malgré les quelques attaques des New-Yorkais. Le premier tir des visiteurs est survenu à la 61e minute.

Avec ce match nul, le CF Montréal se classe au troisième rang de l’association Est avec 36 points à égalité avec les Red Bulls de New York.

Une prestation que Jason Di Tullio serait fier puisque durant toute la rencontre, on a pu observer son ADN dans le jeu déployé par Nancy. C’est-à-dire, beaucoup d’engagement dans la possession et à la récupération du ballon et la fierté de vêtir l’uniforme montréalais.

Le prochain match aura lieu le mercredi 3 juin alors que le Crew de Columbus sera le prochain adversaire du CF Montréal.

 

 

 

Publié
4 mois
Categories
MLSSoccer
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *