Nouvelle saison, nouveaux résultats?

C’est aujourd’hui le 21 janvier que s’amorce le deuxième camp d’entraînement de l’Impact de Montréal sous l’ère Rémi Garde. Ce camp débute avec une philosophie de stabilité chez le onze Montréalais puisque 18 membres de l’édition 2018 prendront part à ce long périple d’avant-saison qui a lieu cette année dans la région de Sarasota/Bradenton en Floride. Je profite de cette première chronique de 2019 pour vous souhaiter une très belle année sur la scène sportive. De mon côté, j’analyserai encore les performances de l’Impact en donnant mon point de vue face à celles-ci.

En plus des 18 qui seront là, il y aura en tout vingt-neuf joueurs présents, dont quatre gardiens de but, neuf défenseurs, 13 milieux de terrain et trois attaquants qui tenteront de se tailler un poste ou consolider leur présence avec l’équipe. J’aime bien ce nombre, il n’est pas trop élevé et après tout, on n’est pas au stade des essais, il faut retrouver la même stabilité que la deuxième moitié de saison l’an dernier. Les joueurs qui étaient là en 2018 n’auront pas de misère à s’adapter à Rémi Garde, car ils savent à quoi s’en tenir. Je suis convaincu que ce camp sera nettement meilleur que les dernières années.

Changements au niveau des entraîneurs

Rémy Vercoutre, entraîneur des gardiens

Ce n’est plus Joël Bats qui s’occupera des gardiens. Il est remplacé par un ancien de l’Olympique Lyonnais qui a connu une belle carrière en Ligue 1 française Rémy Vercoutre. Je crois que la décision de promouvoir Bats à un rôle d’entraîneur adjoint sera pour lui donner plus de pouvoir décisionnel sur les tactiques de l’équipe et aussi il pourra remplacer Rémi Garde si celui-ci est suspendu pour avoir trop mis le feu aux poudres des officiels. Par contre, Bats restera quand même impliqué dans la préparation et l’entraînement des gardiens de but. Cette collaboration sera très bénéfique selon moi, car sous la direction de Bats, Evan Bush a dominé tous les gardiens de la MLS avec 132 arrêts en 2018, en plus d’établir un sommet personnel de 10 jeux blancs. Si on peut encore améliorer son jeu cette saison, cela pourra éviter de perdre quelques points importants au classement. On pourra sans doute voir une évolution des autres gardiens de l’organisation, soit Clément Diop, James Pantemis et Jason Beaulieu.

Une stabilité en défensive

Bacary Sagna

Avec les retours de Victor Cabrera, Rudy Camacho, Zakaria Diallo, Daniel Lovitz, Jukka Raitala et Bacary Sagna, la défensive montréalaise sera encore efficace selon moi. Les départs de Chris Duvall et Michael Petrasso ne feront pas mal. J’aime le fait que Zakaria Diallo aura une autre chance de s’établir comme partant au poste de défenseur central. La blessure qu’il a subie l’an dernier au camp, qui lui a fait manquer presque la totalité de la saison, a certes joué dans la décision de le ramener ou pas. Je crois qu’on utilisera la paire Diallo-Camacho en défensive centrale la plupart du temps. Le départ de Rod Fanni fait en sorte que Diallo devra pouvoir pallier sa perte. En cas de blessures, Raitala et Cabrera pourront assurer la relève au milieu et je crois que cette profondeur n’est pas à négliger. Sur le flanc droit, Bacary Sagna sera le partant sans contestation et aura derrière lui le joueur de 20 ans Zachary Brault-Guillard qui est né en Haïti, mais a passé les premières années de son enfance au Québec avant de quitter pour la France. Il a été l’ancien capitaine des U19 de l’OL, mais représente néanmoins le Canada à l’international. Et aussi il ne faut pas oublier le jeune québécois Émile Legault qui a été invité au camp de l’équipe, mais qui ne dispose pas de contrat encore. D’après moi, ce n’est qu’une question de temps pour qu’on lui fasse signer un contrat. On a besoin de profondeur et surtout de jeunes jambes à droite lorsque Sagna aura besoin de repos. Le calendrier de la MLS peut être éreintant si on tient compte en plus des matchs du Championnat canadien qui se mêlent au calendrier régulier. Cela permettra à Sagna de se reposer lors de ces matchs, mais surtout ne pas trop le surtaxer physiquement pour le garder en forme durant toute la saison. Quoique Rod Fanni a quand même joué une bonne majorité de la saison dernière donc il ne serait pas surprenant que Sagna joue environ entre 28 et 30 parties, car je compte ceux qui seront disputés dans des intervalles de 3 jours et laisse sa place pour le Championnat canadien. Sur le côté gauche, on pourra compter sur la fiabilité de Daniel Lovitz et en cas de besoin et remplacement, Juuka Raitala sera là pour le remplacer avec brio. En somme, je ne m’inquiète pas du tout de la brigade défensive, au contraire je suis emballé de voir des jeunes qui pourront grandir au sein de l’effectif et sous la férule de Rémi Garde.

Un milieu de terrain semblable

Il n’y a pas eu beaucoup de changements durant la saison morte chez l’Impact à cette position. Avec le retour de Taider, Piette et Azira, on compte pas mal sur le trio de milieux qui pourront assurer la contre-attaque. Ken Krolicki est là aussi et on donnera sans doute la chance au premier choix de l’équipe au dernier repêchage Amar Sejdic de se faire valoir à ce poste. Le jeune Mathieu Choinière poursuivra son apprentissage et son frère David, lui sera invité au camp et devra gagner son poste pour mériter un contrat. Le départ de Alejandro Silva laisse l’aile droite avec des points d’interrogation puisque Jeisson Vargas sera prêté à une autre formation et le nouveau venu Harry Novillo devra prouver qu’il peut être titulaire indiscutable pour faire oublier l’Uruguayen. Le français a déjà évolué sous les ordres de Garde et il sait à quoi s’en tenir. Il sera intéressant de voir l’évolution du jeune Clément Bayiha qui cherchera à percer l’effectif et donner de la profondeur à cette position. Ignacio Piatti pourrait disputer sa dernière saison, mais parions que si l’équipe peut connaître une bonne saison et peut connaître un parcours intéressant en séries, il voudra poursuivre pour une autre saison en voyant les progrès de l’équipe. Dans son cas, selon mon évaluation, il va rester si l’équipe est compétitive et selon l’allure de la saison. Il a mentionné qu’il jouerait fort probablement sa dernière saison, mais il est un fin stratège, il va utiliser cette déclaration comme une motivation pour lui et les autres, dans le but de rêver aux grands honneurs.

Une attaque plus diversifiée et menaçante?

Maximiliano Urruti, nouvel attaquant de l’Impact

Disons que l’entre-saison de l’équipe a été discret sur le plan de l’offensive si on ne tient pas compte de l’acquisition très importante de l’Argentin Maximiliano Urruti. Anthony Jackson-Hamel sera vraisemblablement le seul autre attaquant à la disposition de Rémi Garde et je souhaite qu’Urruti ne se blesse pas sinon la production offensive pourrait être déficiente. AJH n’a pas prouvé rien de concret l’an dernier étant blessé la plupart du temps. Il devra être beaucoup plus constant aussi et faire attention aux blessures.

Ce pourrait être le joueur qui sera utilisé lors des matchs du Championnat canadien.

Le mot d’ordre cette saison sera discipline et éthique de travail. L’Impact sera une bonne équipe si tous travaillent en unité et respectent le plan de match.

Ma prédiction pour cette saison : L’Impact se classera au dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires!

Johnatan Paré

Publié
3 mois
Categories
MLS
Commentaires
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *